×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Le ministère des Habous fait peau neuve

Par L'Economiste | Edition N°:1696 Le 03/02/2004 | Partager

. Deux nouvelles directions: une pour les mosquées et une autre chargée de l'enseignement traditionnel . Réduction du nombre des Nadhers. Supervision renforcée des lieux de culteLe ministère des Habous et des Affaires islamiques se restructure. Ce département vient de revoir l'organisation qui le régit. C'est le ministre chargé du département, Ahmed Taoufik, qui l'a annoncé lors d'une conférence de presse organisée vendredi dernier à Rabat, la première dans les annales de ce ministère. «C'est le seul département où l'organisation est effectuée par dahir», précise le ministre.Cette nouvelle structuration «dictée par la nécessité d'adapter le domaine religieux au contexte social, qui a connu d'énormes évolutions», a concerné les départements centraux et externes. Sur le plan central, deux nouvelles directions font leur entrée dans la carte du ministère: il s'agit de la direction des mosquées et une autre, chargée de l'enseignement traditionnel. La direction des mosquées se charge d'établir les programmes et les projets annuels et pluriannuels relatifs à la construction, l'extension, la restauration et l'entretien des mosquées dont le nombre s'élève à 35.000, affirme Ahmed Taoufik. Cette direction, qui comprend 4 divisions, est aussi responsable de l'encadrement des mosquées à travers la nomination des imams. Parmi ses autres attributions, instruire des demandes de construction des mosquées présentées par des particuliers en vue de les soumettre à la gestion directe du ministère, qui émet son avis. Et c'est à cette direction qu'on a confié la mission d'assurer le suivi des opérations de prédication et de sensibilisation au sein des mosquées ainsi que l'organisation des sessions de formation au profit des préposés religieux, et ce, en coordination avec les instances et les conseils des oulémas concernés. La direction de l'enseignement traditionnel est une structure qui fixe la stratégie pédagogique et la réalisation de la carte nationale des établissements qui dispensent ce genre d'enseignement. Elle s'occupe également de l'examen des demandes et des propositions de transfert des établissements privés d'enseignement traditionnel. Et c'est cette direction qui veille à la formation initiale des préposés et à la formation continue des cadres de l'enseignement traditionnel. Avec ces nouvelles dispositions, le nombre des directions s'élève à 5 au lieu de 3 dans l'ancienne structuration. Et ce ne sont pas seulement les directions qui sont concernées par cette opération de renouvellement. D'autres changements ont été entrepris au sein de certaines directions centrales, où 9 nouvelles divisions sont mises en place et 11 nouveaux conseils scientifiques. Autre nouveauté qu'a connue le ministère sur le plan régional, la création de 16 délégations régionales sous l'égide des délégations préfectorales. Elles seront chargées de superviser la gestion et le fonctionnement des lieux du culte et d'animer, en coordination avec les conseils des oulémas, les opérations de sensibilisation religieuse. Le ministre a ajouté que le nombre des Nadhers des Habous, qui était de l'ordre de 47, a été réduit à 24. L'objectif de cette réduction «est de rationaliser les dépenses du ministère». Au cours de cette année, il est prévu la création de 300 postes budgétaires. Pourtant, cela est insuffisant», estime le ministre. «Nous demeurons toujours dans la nécessité», ajoute-t-il. A noter que le ministre a refusé de répondre à toute question en dehors du thème de la conférence, à savoir la réorganisation du ministère. Amal BABA ALI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc