×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Haj: Quatre pèlerins marocains parmi les victimes

Par L'Economiste | Edition N°:1696 Le 03/02/2004 | Partager

. Une bousculade a entraîné la mort de 251 personnes . Le roi Fahd ordonne des plans globaux pour la modernisation de La Mecque et Médine Sept personnes blessées dimanche 1er février, dans la bousculade à Mina près de La Mecque, sont décédées, portant à 251 le nombre total des morts. Parmi les victimes décédées, quatre Marocains. Il s'agit de Fatima Sarhane, Habiba Feryat et Boucheïb Moustaquim de Casablanca, ainsi que Khadija Chahine de Settat. A noter que c'est la première fois que les autorités communiquent avec une telle promptitude le nombre et noms des pèlerins marocains décédés à La Mecque. Un premier bilan officiel, annoncé le même jour par le ministre saoudien du Pèlerinage, Iyad Madani, avait fait état de 244 tués et autant de blessés, dont “7 à 8 grièvement”. “Parmi les morts, figurent 144 pèlerins asiatiques dont de nombreux Indonésiens, 53 Arabes et 10 Africains, les autres venant d'autres pays”, a indiqué Khaled Al-Mourghalani, porte-parole du ministère de la Santé saoudien. Les nationalités de 58 autres victimes n'ont pas encore été déterminées.La bousculade s'est produite lors de la première étape de la lapidation où des milliers de fidèles s'empressent d'en découdre avec Satan, ignorant les mises en garde des vigiles. Les pèlerins se seraient précipités sur le site avant le temps réglementaire, devançant les dispositions prises normalement en pareille circonstance. Cette année, l'organisation du pèlerinage a été qualifiée comme étant “la meilleure”. Les chaînes de télévision qui ont transmis en direct les différentes étapes d'Al Haj ont énuméré les nouvelles mesures dont celles contre les attaques terroristes. Les autorités saoudiennes qui se veulent rassurantes, estiment que “plus de 90% des 244 blessés ont quitté les hôpitaux” à La Mecque et Mina. Selon le ministre saoudien du Pèlerinage, Iyad Madani, ce sont des “pèlerins illégaux” venus pour la Omra et n'ayant pas quitté le royaume, qui sont à l'origine du drame. Ils auraient pris avec eux sur le site de lapidation leurs effets personnels, gênant ainsi la marche des fidèles. Hier, lundi 2 février, au lendemain du drame, quelque 2 millions de fidèles poursuivaient la lapidation à la vallée de Mina. Des centaines de policiers étaient déployés autour de chacune des trois stèles, de 18 mètres de haut et situées sur un parcours de 272 mètres, pour former des cordons et canaliser l'avancée des fidèles, qui envahissaient le site par milliers. Quelques heures après le drame, le roi Fahd a ordonné la mise en place de “plans globaux” pour la modernisation de La Mecque et de Médine, pour une durée de 20 ans au moins.M. Bk. avec AFP

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc