×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Taroudant: Arrestation du tueur en série

Par L'Economiste | Edition N°:1850 Le 09/09/2004 | Partager

. Pédophile, il vivait en concubinage avec ses victimes avant de les assassinerAbdelali H. a été identifié comme l’auteur des crimes qui ont secoué l’opinion publique à Taroudant, il y a trois semaines. Huit cadavres, ou du moins ce qui en reste, avaient été découverts à proximité de “Oued Louaer”. Les spécialistes du laboratoire national de police scientifique ont pu déterminer qu’il s’agit d’ossements de jeunes adolescents dont les âges varient de 13 à 18 ans. Les enquêteurs sont arrivés à Abdelali H. en “fouinant” du côté de la gare routière de Taroudant. Un indicateur les aurait mis sur la piste du meurtrier. Ce dernier travaille comme aide dans un snack, justement non loin de ladite gare. Un lieu très fréquenté non seulement par les voyageurs, mais également par de nombreux clochards et des “sans domicile fixe” (SDF). Le meurtrier a avoué aux enquêteurs qu’il avait commis son premier crime il y a trois ans. Après, il ne s’est plus arrêté. En fait, selon des sources proches de l’enquête, il se mettait “en concubinage” avec un jeune SDF qui a les mêmes penchants pédophiles que lui. Il passait avec lui quelques semaines dans le terrain vague où il avait élu domicile. Une fois ne désirant plus son compagnon, il le tuait. C’était facile pour lui de surprendre ses victimes dans leur sommeil. Droguées, celles-ci tombaient profondément dans les bras de Morphée sans se douter qu’elles n’allaient plus se réveiller. C’est peut-être ce qui explique que la disparition des victimes n’attirait nullement l’attention de l’entourage de Ablelali H. ni des gens qui gravitent autour de la gare routière. Paraît-il, l’assassin répondait à ceux qui lui demandaient ce qu’il a fait de son compagnon, qu’il “l’avait répudié”. Et rebelote, il reprenait avec un autre jeune SDF avant de le tuer par la suite. Né en 1962 à Taroudant, Abdelali H. est présenté par la police comme un psychopathe. Il a spontanément avoué les faits qui lui sont reprochés. Plusieurs hypothèses avaient été échafaudées depuis la découverte, le 20 août dernier, des ossements de huit jeunes individus. La piste du commerce d’organes avait été écartée dès le départ. Les enquêteurs se sont alors focalisés sur les milieux pédophiles. Leur travail a été couronné de succès. Et l’on découvre ainsi que le mis en cause vivait depuis trois ans sur un terrain vague, sis au lotissement «Bouykto» à la sortie de Taroudant sur la route menant à Ouarzazate. Il a aussi indiqué à la police le lieu où il avait enterré ses victimes avant d’exhumer leurs corps pour les jeter à proximité de «Oued Louaer». L’enquête se poursuit d’ailleurs pour localiser le reste des ossements des victimes. Une reconstitution a eu lieu hier sur les lieux des crimes sous la supervision du procureur général du Roi près la Cour d’appel d’Agadir. J.E. HERRADI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc