×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Crédits: Petite reprise au premier trimestre

Par L'Economiste | Edition N°:3264 Le 28/04/2010 | Partager

. Légère hausse des crédits accordés à l’économie . Les créances en souffrance progressent de 10,2%ALORS que la Banque centrale et le ministère des Finances relèvent les premiers signes de reprise de l’activité économique, le concours des banques à l’économie reste relativement modéré. Ce qui traduit une certaine méfiance des banquiers, compte tenu des difficultés enregistrées dans certains secteurs d’activités. En tout cas, les dernières statistiques (à fin mars) du Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) confirment l’intervention modérée de ses membres. Certes, les ressources des banques ont atteint 628 milliards de DH au terme du premier trimestre, mais l’évolution par rapport à fin décembre 2009 ressort en recul de 0,44%. Les dépôts de la clientèle se contractent de 1,32% par rapport à la fin de l’année dernière, pour s’établir à 581 milliards de DH.Après une année 2009 caractérisée par un resserrement de l’octroi de crédit, les premières statistiques 2010 laissent ressortir une poursuite de cette tendance. Ainsi, les crédits à l’économie enregistrent une hausse de 2,4% pour se chiffrer à 582 milliards de DH. Toutes les catégories de crédits enregistrent des progressions à deux chiffres par rapport au premier trimestre 2009. Mais, comparé à fin décembre, où les craintes des effets négatifs de la crise sur l’économie nationale commençaient à s’estomper, l’octroi de crédits, notamment à l’équipement, n’a pas dépassé 4%. Ils sont ressortis à 129 milliards de DH, en croissance de 3,87%. Globalement, les créances sur la clientèle ont représenté plus de 528 milliards de DH en progression de 2,64% et de 5,52% en moyenne mobile sur 12 mois. Dans ce lot, les crédits immobiliers des acquéreurs sont ressortis à 114 milliards de DH, en hausse et 3,29%. Les crédits à la promotion immobilière ont totalisé plus de 63 milliards de DH, soit une augmentation de 1,48%. La croissance des crédits à la consommation est plus importante, soit 2,36% à plus de 30 milliards de DH. De leur côté, les créances en souffrance enregistrent une forte hausse de 10,2% par rapport à décembre 2009. Elles se sont, ainsi, établies à 8,8 milliards de DH. Les provisions sur créances en souffrance sur la clientèle ont reculé de 3,64% par rapport à fin 2009 pour s’établir à 22 milliards de DH.Par ailleurs, les activités de marché ont généré plus de 208 milliards de DH en recul de 5,08% par rapport à fin décembre.F. Fa

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc