×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Agadir: 217 millions de DH pour l'eau et l'assainissement en 2004

Par L'Economiste | Edition N°:1670 Le 25/12/2003 | Partager

. La Régie vient de dévoiler son plan d'action pour l'année prochaineUne enveloppe de 217 millions de DH sera investie en 2004 par la Régie autonome multiservices d'Agadir (RAMSA). C'est ce qu'a annoncé Mohamed Foutouhi, directeur de l'établissement à l'issue du conseil d'administration qui s'est tenu tout récemment. Ce budget destiné à l'équipement s'élève à hauteur de 52 millions de DH pour le volet eau et 165 millions de DH pour l'assainissement liquide de la ville. L'objectif est d'améliorer les prestations de services au niveau de la distribution d'eau potable mais aussi de poursuivre le grand chantier de l'assainissement liquide du Grand Agadir. C'est un projet important, en raison du développement socioéconomique de la ville, et notamment des investissements touristiques qui y sont programmés. Déjà une grande partie des travaux de la tranche d'urgence de ce programme est achevée. Celle-ci sera finalisée totalement en 2005.En attendant, plus de 55 km d'ouvrages de collecte, une station de relevage et des installations d'épuration primaire ont été mis en place. Pendant la période 2004-2005, 17 km d'ouvrages de collecte supplémentaires seront placés. Sans oublier les travaux de six autres stations de relevage et la réalisation d'ouvrages de traitement secondaire pour 10.000 m3/jour. A ceci s'ajoute l'aménagement de l'émissaire sud en mer. Une fois mise en service, cette tranche d'urgence permettra entre autres d'acheminer les eaux usées de la ville d'Agadir et des centres périphériques Sud vers la station de relevage située sur la rive droite de l'oued Souss. Ces influents seront transférés vers le site de M'zar où ils feront l'objet de traitements primaires avant d'être rejetés en mer. Dans un premier temps, une fois la station d'épuration secondaire opérationnelle, l'équivalent de 10.000 m3/j fera l'objet de traitement avant d'être utilisé pour l'irrigation d'espaces verts. A noter que le projet d'assainissement liquide a démarré en 1998. Le montant des travaux de la tranche d'urgence cofinancée par la RAMSA, la Banque européenne d'investissement (BEI), l'Agence française de développement (AFD) s'élève à 500 millions de DH. La deuxième tranche qui sera finalisée à l'horizon 2010 nécessitera une enveloppe de 750 millions de DH. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc