×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Les travaux du barrage Aït M'Zal en cours d'achèvement

Par L'Economiste | Edition N°:1670 Le 25/12/2003 | Partager

. Le coût global du projet est de 190 millions de DH C'est pour s'enquérir de l'état d'avancement des travaux de construction du barrage Aït M'Zal que le secrétaire d'Etat chargé de l'Eau, Abdelkebir Zahoud, a effectué mardi dernier une visite au chantier du projet. Situé au cercle Aït Baha (région Souss-Massa-Drâa) sur l'Oued Izig, la construction de l'ouvrage en cours d'achèvement actuellement a été lancé, le 12 juin 2000, par SM le Roi Mohammed VI. D'un coût global de 190 millions de DH, le barrage dispose d'une capacité de retenue de 5 mm3 avec une régularisation de 2,64 mm3/an. Il permettra d'approvisionner en eau potable le Centre d'Aït Baha (20.000 habitants) et quatredouars avoisinants (15.000 habitants). Pour assurer l'alimentation de ces centres, l'Onep réalisera d'importants ouvrages reliant le barrage aux réservoirs de distribution d'eau. Cet aménagement comprend la pose de conduites d'eau sur une longueur de 4 km et la construction d'une station de traitement. Selon les responsables de l'Onep la 1re tranche des travaux concerne les communes rurales Imi Makroune, Sidi Boushab, Aït Ouadrim et Sidi Abdellah Bouchouari et porte sur la construction d'une station de traitement pour un débit de 20 l/seconde. Le coût global de ces équipements est évalué à 12 millions de DH. Ils nécessitent un délai de réalisation de 12 mois. La 2e tranche estimée pour sa part à 38 millions de DH comprend notamment la construction d'une station de traitement. Elle bénéficiera après un an de travaux à 136 douars relevant des communes rurales d'Aït M'Zal. Outre l'approvisionnement en eau potable de la zone, le barrage permettra également de renforcer l'irrigation d'un périmètre agricole à l'aval d'environ 280 hectares dans les communes rurales d'Aït M'Zal, Aït Baha et Aït Ouadrim, avec une dotation de plus de 1 mm3 par an. Ce projet, qui profitera à quelque 150 agriculteurs, contribuera aussi à la valorisation des ressources en eau et l'amélioration des conditions des agriculteurs. Il freinera aussi l'exode rural et dopera la création d'emplois. M. A. (MAP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc