×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Croissance tous azimuts chez HPS

Par L'Economiste | Edition N°:4605 Le 10/09/2015 | Partager
Plus de 165 millions de DH de bénéfices au terme du 1er semestre
La licence phare du groupe garantit 27 millions de dollars sur 10 ans

Les 167 millions de DH de bénéfices engrangés par HPS proviennent d’activités réparties entre l’Europe (35%), l’Asie (30%), l’Afrique (24%) et les Amériques (11%)

L’opérateur de monétique HPS a négocié un bon virage début 2015. Au terme du 1er semestre, les revenus du groupe de Horani ont enregistré une évolution de 18% par rapport à la même période en 2014, pour atteindre 165,4 millions de DH. Une performance qui s’explique par un contexte économique global marqué par une reprise de la croissance, notamment dans les pays avancés qui sont de grands consommateurs de solutions monétiques.
Selon le management de l’entreprise, cette évolution provient aussi bien de la croissance continue de l’activité Services (+13%) qui tire profit de la stratégie commerciale menée depuis 2013 que de la forte progression de l’activité monétique (+24%) due essentiellement au renforcement des revenus récurrents. Des revenus qui ont totalisé 104 millions de DH, en progression de 34%. Le résultat d’exploitation a atteint pour sa part 18,7 millions de DH. Ce qui représente une évolution de 124% par rapport à la même période de l’exercice précédent. La marge opérationnelle de HPS connaît aussi une hausse de 5,4%, s’établissant à 11,3%, grâce à l’amélioration de la productivité ou encore à l’optimisation continue des charges d’exploitation. Cette amélioration de la marge a été menée par l’entreprise tout en renforçant de 27% l’effort en R&D, soit 19 millions de DH. Du côté du résultat net consolidé, il s’établit à 20,9 millions de DH, en progression de 167%. Le groupe revendique un taux de marge nette de 12,6% contre 5,5% sur la même période en 2014. Il en ressort un résultat net par action de 29,7 DH sur  les 6 premiers mois de l’année. Par ailleurs, les activités monétiques de l’entreprise ont connu la poursuite du déploiement de projets tels que la plateforme PowerCard dans 27 pays pour le compte d’un groupe pétrolier, le développement de la plateforme pour la First National Bank en Afrique du Sud ou encore le déploiement d’un des principaux processeurs en Amérique latine dont les activités ont démarré en Colombie.
Le 1er semestre a également enregistré les premiers revenus générés par le mode licence transactionnel (plateforme PowerCard). A ce jour, les contrats actuels garantissent au groupe un revenu récurrent de licence de 27 millions de dollars sur 10 ans. Le groupe a aussi conclu un contrat avec Gemalto, leader mondial de la sécurité numérique et ce, pour mettre en place une plateforme mondiale de paiement par mobile hautement sécurisée.
A. At.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc