Edition N° 5395 | Le 19/11/2018
Ayad Lemhouer est berbère et fier de l’être. Il appartient à une grande tribu amazighe des Aït Ouaraïne. Parfois, durant les évènements organisés dans les douars, il arbore une tenue traditionnelle et s’adonne à quelques pas de danse. Bon vivant, il entraîne enfants et invités dans des chorégraphies berbères (Ph.  ATCAS) C’est dans un douar reculé du Moyen Atlas, Taridalt, du côté de Taza,...
Edition N° 5395 | Le 19/11/2018
Le retraité au grand cœur se met souvent au milieu des enfants des zones enclavées, les encourage, les fait sortir de leur coquille. Soixante ans plus tôt, lui-même était à leur place, dans un douar perdu au milieu des montagnes du Moyen Atlas  (Ph. ATCAS) Que dire sur Ayad Lemhouer. Il y a tant à raconter. Ce retraité pas comme les autres, que de nombreux enfants appellent «papa Ayad», a...
Edition N° 5395 | Le 19/11/2018
De nombreuses entreprises cherchent désespérément des profils de middle management qualifiés sans en trouver. Afin de parer à ce gap, l’Ofppt prévoit de monter un institut de formation de middle managers et auto-entrepreneurs, dans des métiers porteurs à Casablanca. Une étude sera lancée en 2019 afin d’en fixer les caractéristiques. L’Office mènera, en outre, quatre études sectorielles en vue de...
Edition N° 5395 | Le 19/11/2018
Les écoles publiques se préparent pour accueillir, l’année prochaine, un effectif supplémentaire au préscolaire de 120.000 enfants âgés entre 4 et 5 ans. Près de 5.826 classes préscolaires seront ainsi créées et équipées. Par ailleurs, 1.465 autres seront réhabilitées et équipées. Un budget de plus de 1,3 milliard de DH sera consacré à cette opération. Un partenariat avec l’INDH permettra la...
Edition N° 5395 | Le 19/11/2018
12.727 enseignants du primaire et secondaire quittent cette année leur poste pour différentes raisons (départs à la retraite/retraite anticipée, formation, démission, décès…). Ils seront remplacés grâce aux 15.000 postes budgétaires alloués par le projet de loi de finances. Sauf que pour désencombrer les classes et enseigner les langues, il faudra 11.831 profs supplémentaires. L’Education...
Edition N° 5394 | Le 16/11/2018
Si la décision du maintien du GMT+1 a mis en rogne parents d’élèves du primaire et  du secondaire, dans le supérieur la pilule est mieux passée. A l’université de Casablanca, qui compte une vingtaine d’établissements (près de 106.000 étudiants), aucune réaction n’a été relevée. Les horaires ont globalement été maintenus, mis à part quelques ajustements. A la faculté de droit (route d'El Jadida),...
Edition N° 5394 | Le 16/11/2018
Le GMT+1 toute l’année, les centres d’appels ont applaudi, puisqu’ils n’ont plus de décalage avec leurs clients européens. «La question du fuseau horaire est capitale pour le secteur. La mesure conforte le positionnement du Maroc en tant que destination nearshore et non plus offshore», estime Youssef Chraïbi, président de la Fédération marocaine de l’outsourcing, également PDG de Outsourcia. Les...
Edition N° 5393 | Le 15/11/2018
Des toilettes, il en manque toujours au Maroc. Certaines études avancent que 25% des Marocains n’y ont pas accès. Afin de sensibiliser à ce sujet, l’Association des femmes pour l’environnement (EWA), en collaboration avec l’agence de coopération allemande (GIZ), prévoit d’organiser des ateliers et conférences ce 18 novembre à Salé, à l’occasion de la journée mondiale des toilettes. Selon une...
Edition N° 5391 | Le 13/11/2018
En 2016-2017, l’Education nationale a pourtant bien transmis les volumes d’abandons scolaires par cycle et par milieu à la Cour des comptes, qui les a intégrés dans son rapport sur les conditions de préparation et de gestion de la rentrée scolaire de la même année L’éducation est sans doute le secteur le plus évalué au Maroc: Recensements et évaluations internes, PNEA (Programme national d’...
Edition N° 5391 | Le 13/11/2018
Les élèves de 4e année du primaire des écoles publiques enregistrent des résultats globalement inférieurs à ceux de leurs camarades du privé. Toutefois, les moyennes des enfants ruraux sont encore plus faibles, et ce dans toutes les matières du test Les enfants des campagnes sont «programmés pour l’échec», pour reprendre l’expression d’Alain Bentolila, linguiste et spécialiste des questions...
  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc