×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

USA: Les républicains s’opposent à la réforme de Wall Street

Par L'Economiste | Edition N°:3264 Le 28/04/2010 | Partager

. Seuls 57 sénateurs ont voté pour l’ouverture des débats. Goldman Sachs s’explique devant le congrèsLA réforme de Wall Street, priorité numéro un du président Barack Obama, a essuyé lundi dernier un revers au Sénat américain. Ceci avec l’échec d’un vote destiné à ouvrir les débats en séance plénière, en raison notamment d’une opposition en bloc des républicains.Juste après le vote, le président Obama s’est dit «profondément déçu». «Les Américains ne peuvent se permettre cela», a ajouté le président. Il a d’ailleurs accusé certains républicains de retarder les débats pour «poursuivre les discussions derrière des portes closes, où les lobbyistes de l’industrie financière peuvent amoindrir la réforme ou bien la tuer». Ce vote, qui était un premier test crucial pour la réforme souhaitée par le président, intervient alors que les dirigeants de la banque Goldman Sachs se sont expliqués, hier mardi, au Congrès sur leurs écarts présumés. Plusieurs sources au Congrès ont indiqué qu’un nouveau vote sur l’ouverture des débats doit intervenir dès aujourd’hui.Seuls 55 sénateurs démocrates et deux indépendants ont voté pour l’ouverture des débats, soit 57 «oui», alors que 60 étaient nécessaires. Aucun des 41 élus républicains n’a voté «oui» et le démocrate Ben Nelson a voté contre. Le chef de la majorité démocrate, Harry Reid, a également voté «non», ce qui lui permet d’envisager une nouvelle tentative de faire approuver l’ouverture des débats à une date ultérieure, selon les règles du Sénat.Un vote pour le coup d’envoi des débats signifierait «que nous avons cessé d’écouter les Américains sur le sujet», avait déclaré avant le vote Mitch McConnell, le chef de la minorité républicaine. Les démocrates avaient pourtant réagi, avant le vote, face au risque de paralysie en plaçant les républicains devant un choix délicat en période électorale: être pour ou contre des règles plus musclées pour les gros bras de Wall Street. «Nous restons ouverts à travailler avec nos collègues républicains, mais nous ne tolérerons pas les efforts pour ralentir ce processus ou diminuer cette réforme car elle est trop importante pour les familles des classes moyennes américaines», a écrit Reid dans un communiqué après le vote.A environ six mois des élections de mi-mandat, les discussions sur le sort de Wall Street s’intensifient, alors que selon un sondage Washington Post/ABC, publié lundi dernier, l’opinion américaine soutient à 65% contre 31% un renforcement du contrôle du système financier. Les républicains s’opposent notamment à la mise en place d’un fonds de 50 milliards de dollars «prépayé» par les banques pour faire face à d’éventuelles difficultés. Ils affirment que les sauvetages d’établissements financiers au frais des contribuables sont toujours possibles avec le texte des démocrates. M. Az

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc