×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Qui est le groupe GID

Par L'Economiste | Edition N°:403 Le 18/12/1998 | Partager

Depuis sa création, le Groupement pour l'Investissement et le Développement (GID), composé essentiellement des ingénieurs de l'Ecole Mohammadia, a mis sur pied 5 filiales dans divers domaines.

L'idée est au départ séduisante. Un groupe d'environ 300 ingénieurs de l'Ecole Mohammadia à Rabat décident de mettre ensemble leurs économies et leur savoir-faire. Ils créent alors en 1990 le Groupement pour l'Investissement et le Développement (GID) qui sera ouvert à d'autres profils. Le capital est de 15 millions de DH. Le Groupement veut participer au développement du pays par la promotion des PME. Ses objectifs sont multiples. Il s'agit de participer à la privatisation des entreprises publiques. Un document note que le GID a racheté des actions SNI et possède des titres ONA. Le groupement a investi dans les entreprises existantes. Il veut surtout créer de nouvelles sociétés, multipliant ainsi les niches de développement économique et de création d'emploi.
Après un peu plus de sept ans d'existence, le GID a à son actif cinq filiales dans divers domaines. La première a été le CBTP, un laboratoire d'essais et d'études des sols et des matériaux de construction. Ce Centre d'ingénierie a été créé avec un capital de 2 millions de DH.
Le groupement a aussi mis en place APEXCO (Appui-Experts et Consultants). Ce bureau d'études, lancé avec un capital de 1 million de DH, est spécialisé dans les études de faisabilité des projets et l'animation des séminaires de formation. ACARIA, nom d'une société destinée à procurer les logements aux ingénieurs d'un montant de 5 millions de DH,
a été entièrement cédée. L'ATYHMSA est spécialisée dans la rénovation des moteurs thermiques, l'échange standard, la conception et la réalisation des servitudes pour l'industrie et l'agriculture. Créée avec 4,2 millions de DH, cette société, située dans la zone industrielle de Berrechid, a été montée en partenariat avec la Banque Européenne d'Investissement (BEI) et Bank Al Amal.
Les Résidences d'Ifrane est la dernière filiale du GID. D'un capital de 5 millions de DH, cette société a pour objet la promotion immobilière et l'exploitation des cités touristiques. Pour M. Mohamed Bachiri, ancien président du GID, "Les Résidences d'Ifrane" est une formule touristique nouvelle, née de la volonté des ingénieurs de disposer au sein de leur groupe GID d'un village de vacances utilisable par leur famille et exploité d'une façon hôtelière qui préserve l'entretien, le bon fonctionnement et la qualité des prestations. Le projet doit garantir la rentabilité de l'investissement grâce à une gestion optimale de l'ensemble du village.
Outre les chalets, le village dispose d'un noyau central composé de l'accueil, les lieux d'animation, une piscine, un hammam, saunas et restauration.

Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc