×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 26/11/2021
Mobilité

Comment une ville peut devenir un champion de l’export automobile, accueillir le TGV et ne pas...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Intempéries: Du froid et des dégâts

Par L'Economiste | Edition N°:3188 Le 12/01/2010 | Partager

. Le Souss, le plus touché. Il a neigé à Jerrada. Trafic maritime perturbé dans le DétroitLa météo nous avait promis une fin de semaine bien froide. On y a eu droit. Dans de nombreuses régions, les températures ont flirté avec le 0 degré. Il a même neigé sur les hauteurs et les hauts plateaux. Un beau manteau de neige sur Ifrane, entre autres, et aussi à… Jerrada dans l’Oriental. De la pluie, il y en a eu également surtout sur les plaines de la Chaoui, des Doukkala, du Gharb et du Saïss. Quelques dégâts matériels ont été enregistrés dans le Souss et à Marrakech. Mais, fort heureusement, on ne déplore aucune perte humaine. Il est vrai que cette fois-ci, populations, autorités et Protection civile ont été plus vigilantes, anticipant sur les risques de crues et d’inondations.. Marrakech: Panique à Kachich, Sidi Youssef Marrakech sous les pluies. C’est la troisième fois que la ville connaît de pareils niveaux depuis le début de l’automne. Les pluies tombées en fin de semaine dernière ont atteint des niveaux importants (36 mm). Heureusement, ces forts débits n’ont pas provoqué de pertes humaines. En revanche, d’importants dégâts matériels sont à déplorer. Ainsi, jeudi dernier, c’était la panique totale dans les quartiers de la médina après l'effondrement d'une partie des remparts du quartier Kachich. Panique aussi au quartier Sidi Youssef où les fortes pluies ont entraîné l’inondation des rues et avenues. Des voitures ont été entièrement submergées par les eaux. Une chaîne de solidarité s’est créée dans ce quartier pour porter secours aux automobilistes et aux habitants envahis par les eaux. Pourtant, la Protection civile a déployé un plan d’intervention rapide, notamment pour les quartiers à risque comme Massira, Sidi Youssef ben Ali, Azli... Ce plan comprenait surtout des opérations d'évacuation des eaux pluviales qui ont envahi certaines maisons dans ces quartiers et aussi dans les avenues du Guéliz, censées être la vitrine de Marrakech. Souss: L’arrière-pays, le plus touché Les dernières précipitations enregistrées dans le Souss ont été à l’origine de gros dégâts, notamment dans l’arrière-pays de la région. La zone la plus touchée est apparemment la commune de Sebt Guerdane dans la province de Taroudant. Dans cette contrée, les crues des oueds de l’Anti-Atlas ont ravagé des douars où de nombreuses maisons en pisé sont aujourd’hui en ruines laissant des familles entières sans abris après avoir perdu meubles, équipements, habits et même du bétail. Trois jours après la catastrophe, ils pataugeaient encore dans la boue, et de nouvelles habitations touchées par la déferlante de l’oued, qui avait surpris les habitants au petit matin de jeudi dernier, menaçaient de tomber. Les crues des oueds ont également inondé des vergers d’agrumes, la zone étant un des plus importants sites de production agricole dans la région.Dans la province de Chtouka Aït Baha, notamment à douar d’Aït Malk, de gros dégâts ont été enregistrés. Des habitations n’ont pas résisté aux crues de l’oued. Aucune perte humaine n’a été signalée. Mais des villageois ont perdu leur logis. Heureusement que dans ces contrées la solidarité au sein de la population existe encore. . Oriental: Entre neige et ventsA l’instar des autres régions, l’Oriental a eu sa part de vague de froid qui traverse tout le Maroc. En effet, le mercure a affiché, le week-end dernier, des températures très basses (entre -3 et 0 degrés sur le sud de l'Oriental et sur les versants sud-est). D’autre part, la ville de Jerrada et quelques plateaux de l’Oriental ont connu un enneigement qui a atteint les 55 cm d’épaisseur sur les routes. La neige aurait un impact positif sur l’agriculture et sur la nappe phréatique de la région. Cependant, côté précipitations, elles sont restées dans les normes et par conséquent l’on ne déplore aucun dégât important. A noter que dernièrement, le temps dans l’Oriental a été marqué par des vents très forts ayant dépassé les 60 km/h. Des vents qui avaient provoqué le déracinement d’arbres et qui ont fortement perturbé la circulation surtout dans la province de Berkane. . Tanger: Semaine calme mais froideC’est une semaine calme mais extrêmement froide qui vient de s’écouler à Tanger. Après les précipitations généreuses des dernières semaines de 2009, le décor a laissé la place au vent d’Est et aux basses températures. Le mercure a atteint des minima de 5 degrés avec un froid extrême dû à l’effet du vent. Mais déjà, depuis dimanche, les précipitations sont de retour et il est prévu que les températures se radoucissent.La mer agitée et parfois houleuse sur le Détroit a provoqué une perturbation du trafic des ferrys. Les ferrys conventionnels naviguaient tant bien que mal, alors que les rapides avaient été interdits de prendre la mer vu l’état de la houle. Les bateaux de pêche eux aussi n’ont pu prendre la mer, du moins ceux traditionnels.L’état de la circulation dans la région n’a pas été trop perturbé cette semaine. Pour sa part, la circulation ferroviaire a été interrompue par moment mais rétablie par la suite.De nos correspondants

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite