×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1696 Le 03/02/2004 | Partager

. Les Chypriotes turcs voteront aux élections de juinLe Parlement chypriote grec a voté jeudi 29 janvier une loi donnant le droit aux Chypriotes turcs de voter à l'occasion des élections européennes de juin prochain, peu après que l'île divisée aura rejoint l'Union européenne. La loi a été votée à une écrasante majorité, 42 députés pour, un seul contre, sur une chambre qui en compte 56. Ainsi, et en vertu de cette loi, les Chypriotes grecs et turcs inscrits sur une seule et même liste électorale vont pouvoir voter pour la première fois ensemble depuis plusieurs dizaines d'années. Pour cela, les Chypriotes turcs devront se rendre aux urnes le jour du vote, le 13 juin, et présenter leur carte d'identité. Ils pourront alors glisser leur bulletin dans l'urne, après avoir au préalable déclaré qu'ils résident à Chypre depuis plus de six mois. Quelque 100.000 Chypriotes turcs possèdent une carte d'identité de la République de Chypre. . Stimuler les NTC sans filLa Commission européenne et la Conférence européenne des administrations des postes et des télécommunications (CEPT) ont signé vendredi 30 janvier un protocole d'accord visant à stimuler une collaboration constructive dans des domaines d'intérêt commun. Des activités conjointes sont attendues, notamment pour permettre aux Européens de bénéficier de nouvelles technologies et produits de communication (NTC) sans fil. De nombreuses politiques communes de l'Union dépendent fortement de la disponibilité d'un spectre radioélectrique harmonisé. L'utilisation de fréquences radio selon des critères communs à l'ensemble de l'UE peut avoir une forte incidence positive sur la popularisation d'applications sans fil aussi diverses que la téléphonie mobile cellulaire, les systèmes mondiaux de positionnement par satellite, les microphones pour malentendants ou les radars anticollision pour voiture. . Les ventes de Renault-Nissan progressent de 4,2% Renault et Nissan ont annoncé vendredi 30 janvier avoir vendu conjointement 5.357.315 véhicules en 2003, soit une progression de l'ordre de 4,2% par rapport à 2002. Respectivement, Nissan et Renault ont commercialisé 2.968.357 et 2.388.958 véhicules. Ainsi, la part de marché globale de l'Alliance Renault-Nissan a atteint 9,3% (4,1% pour le groupe Renault et 5,2% pour Nissan), plaçant ainsi l'Alliance parmi les cinq premiers constructeurs automobiles dans le monde. Le groupe Renault a vendu 111.431 véhicules sous le nom de Renault Samsung Motors (baisse de 4,8%) et 68.627 véhicules de marque Dacia (augmentation de 18,8%). Pour sa part, le N°1 mondial, l'américain General Motors, a vendu 8,6 millions de véhicules en 2003. Quant à Toyota, elle a enregistré en 2003 une hausse de 9,9% de ses ventes, avec 6,78 millions de véhicules vendus. Ce qui a permis à la firme japonaise de dépasser l'américain Ford, dont les ventes ont chuté de 3,6% avec 6,72 millions de véhicules vendus pour l'année 2003.. Comité pour la sécurité Trente-deux pays d'Asie et d'Amérique latine, réunis aux Philippines pour le Forum de coopération entre l'Extrême-Orient et l'Amérique latine (FEALAC), ont créé un comité “pour la sécurité et la politique”, ont annoncé vendredi dernier les organisateurs. Le comité sera chargé des dossiers du terrorisme, de la criminalité internationale, du trafic de drogue et d'armes, des maladies infectieuses... Le groupe de travail sera présidé par Singapour et le Chili, a précisé le porte-parole de la conférence, George Reyes. “Les ministres ont reconnu l'importance de la politique et de la sécurité, deux dossiers qui n'étaient auparavant même pas mentionnés”, a-t-il souligné. Ouvrant le forum, la ministre colombienne des Affaires étrangères, Carolina Barco, a déclaré que les Amériques avaient identifié une “série de nouvelles menaces sur la sécurité”, dont le terrorisme, le trafic de drogue et d'armes. La ministre a appelé à des “discussions urgentes et franches” sur ces dossiers, “car ces dangers ne sont pas étrangers à l'Asie”, a-t-elle dit. Le forum a également adopté une recommandation visant la reprise des négociations commerciales multilatérales lancées à Doha fin 2001 et à propos desquelles aucun accord n'avait été trouvé lors de la conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Cancun.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc