×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Berlin referme ses blessures

Par L'Economiste | Edition N°:302 Le 30/10/1997 | Partager

Le gigantesque terrain vague, transformé en partie en no man's land, est aujourd'hui le plus grand chantier d'Europe: Berlin et ses restes du Mur.


"Je suis un Berlinois". Qui ne se souvient pas de cette célèbre phrase proclamée par J.F. Kennedy en 1963, devant l'hôtel de ville de Schöneberg. Pour celui qui se déplace pour la première fois à Berlin, il est vraiment difficile d'imaginer comment un mur et des barbelés ont partagé en deux pendant près de 30 ans cette ville. Aujourd'hui seuls quelques restes conservés sur certains sites rappellent le Mur. Pour M. Eberhard Diepgen, Bourgmestre régnant à Berlin, "les restes du Mur sont un avertissement et une invite à défendre énergiquement la paix, la liberté et la justice". Aujourd'hui, la partie est de Berlin constitue un immense chantier, avec trous béants, lacs artificiels et un niveau de la nappe phréatique encore très élevé. Avec ses dizaines d'immeubles émergeant peu à peu, la Postdamer Platz incarne plus que tout autre lieu le nouveau Berlin. Trois investisseurs se partagent l'essentiel de la Postdamer Platz: Daimler-Benz, propriétaire du plus grand segment, le géant japonais Sony, qui y construit son siège européen et l'Helvético-Suédois Asea Brown Boveri (ABB). Le complexe Daimler-Benz, qui représente un investissement de 4,2 milliards de Marks, doit être achevé le premier à l'automne 1998, quatre ans après le premier coup de pioche. L'ensemble de la Postdamer Platz, qui constitue une véritable "ville dans la ville" avec une surface de 480.000 m2, doit retrouver son dynamisme d'avant-guerre, avec bureaux, appartements, magasins, cinémas, cafés et gares. A terme, quelque 100.000 personnes s'y rendront chaque jour pour leur travail ou leurs loisirs et 8.000 y habiteront.

Passé mouvementé


Cette métropole au passé mouvementé est depuis le 3 octobre 1990 de nouveau la capitale de l'Allemagne. Le gouvernement fédéral a décidé de déménager dans cette ville d'ici l'an 2000. Plus de 800 architectes de 44 pays ont posé leur candidature pour le concours d'urbanisme pour le quartier parlementaire et gouvernemental décidé au printemps 1993. L'ancien édifice du Reichstag sera transformé pour recevoir les séances plénières du Bundestag (Parlement). Lorsque le chancelier fédéral et les ministères s'installeront à Berlin, les centrales des grands partis, les principales associations professionnelles, les ambassades et les représentations des Länder suivront. Selon les prévisions du Ministère Fédéral de la Construction, les travaux de construction et d'assainissement destinés au gouvernement et au Bundestag, y compris leur équipement, se monteront à près de 7 milliards de DM. La construction de logements pour les employés fédéraux, y compris la rénovation de 4.000 appartements qu'occupaient les troupes alliées, reviendra à 2 milliards de DM, l'acquisition de terrains à environ 2 milliards. Berlin se verra octroyer 1,3 milliard pour les travaux d'aménagement de la capitale. Le reste de la somme se répartit entre les frais de déménagement des institutions fédérales, les allocations de déménagement destinées aux employés fédéraux, un centre d'information entre Bonn et Berlin et des frais divers.

Comme si vous y étiez

Pour comprendre Berlin, la ville du 21ème siècle, ou plutôt le plus grand chantier de construction en Europe, Info Box a ouvert ses portes le 16 octobre 1995. Il s'agit de la première construction sur la Leipziger Platz. Les expositions qui y sont présentées sont destinées à informer les Berlinois, les visiteurs de la ville et les spécialistes sur ce chantier: la Potsdamer Platz et la périphérie et ce, à l'appui d'écrans digitaux, de guides, de livres, de maquettes. En plus des différentes constructions et aménagements, les visiteurs peuvent se renseigner sur le projet de logistique pour les livraisons et l'évacuation des déchets des grands chantiers avec l'exposition de la société technique Baustellen-logistik Postdamer Platz. De la toiture-terrasse d'Info Box, le Berlin d'aujourd'hui se présente en un panorama grandiose. Info Box disparaîtra avec l'achèvement du dernier chantier.

Comme si vous y étiez


Pour comprendre Berlin, la ville du 21ème siècle, ou plutôt le plus grand chantier de construction en Europe, Info Box a ouvert ses portes le 16 octobre 1995. Il s'agit de la première construction sur la Leipziger Platz. Les expositions qui y sont présentées sont destinées à informer les Berlinois, les visiteurs de la ville et les spécialistes sur ce chantier: la Potsdamer Platz et la périphérie et ce, à l'appui d'écrans digitaux, de guides, de livres, de maquettes. En plus des différentes constructions et aménagements, les visiteurs peuvent se renseigner sur le projet de logistique pour les livraisons et l'évacuation des déchets des grands chantiers avec l'exposition de la société technique Baustellen-logistik Postdamer Platz. De la toiture-terrasse d'Info Box, le Berlin d'aujourd'hui se présente en un panorama grandiose. Info Box disparaîtra avec l'achèvement du dernier chantier.o

Meriem OUDGHIRI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc