×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Competences & rh

Stratégie/Sinistralité routière
Comment l’entreprise peut réduire le risque

Par L'Economiste | Edition N°:4178 Le 24/12/2013 | Partager
2/3 des accidents de travail se produisent sur la route
Le management doit mettre en place une stratégie de prévention
De 15 à 25% de réduction de risque, dès la 1re année

Conséquences financières, humaines, organisationnelles,… le risque routier est un aléa coûteux vécu par l’entreprise quotidiennement. «Il est l’une des premières causes de mortalité dans le milieu professionnel. Environ les 2/3 des accidents de travail ont lieu sur le trajet routier», souligne Serge Constantin, DG d’Ideomap (idée à la carte). Entre le domicile et le lieu de travail, ou lors d’un déplacement afin d’accomplir une mission, le risque est toujours présent et reste encore sous la responsabilité de l’entreprise. Comment faire pour réduire ce risque de sinistralité routière? La plupart des patrons recourent au renouvellement de la flotte des véhicules. «Or, souvent ceci amène à un résultat contraire à celui escompté. La tendance des accidents de la route augmente. Et pour cause: le sentiment de sécurité crée l’insécurité», explique Serge Constantin. Un véhicule en bon état ne signifie pas que la probabilité d’avoir un accident est faible.
La solution n’est pas d’acheter de nouvelles voitures, il s’agit de l’adoption d’un système de management intégrant la gestion des risques routiers. C’est un plan de prévention qui s’appuie sur une démarche globale précise. Elle diffère d’une entreprise à une autre. Dans un premier temps, il est nécessaire d’effectuer un rapport d’état des lieux et de la perception du risque. L’entreprise doit s’appuyer sur des référentiels de conduite et de management dont l’objectif est la réduction du nombre des accidents routiers. Décliner et suivre un plan d’actions en mobilisant les ressources humaines nécessaires sont aussi  essentiels. Ensuite, il faut évaluer l’impact de chacune de ces actions et mesurer les écarts entre le comportement des salariés et les règles édictées. «En ce sens, dès la première année, l’entreprise arrive à réduire le nombre d’accidents  de 15 à 25%», ajoute Serge Constantin. Il est aussi exigé un contrôle afin d’assurer une baisse prolongée durant plusieurs années. Parallèlement, c’est  un moyen  d’adopter l’éco-conduite et réduire la consommation du carburant.
Pour rappel, en 2012, le bilan des accidents de la route a été lourd. Il s’agit de plus de 4.000 morts et près de 1.500 blessés, et cela en dépit des efforts du ministère de tutelle en vue de sensibiliser et réduire le nombre des morts. Adopter une stratégie nationale de gestion du risque routier au niveau des entreprises permettrait d’abord d’accompagner les employés et ainsi toute la population.

Une association de prévention

Pour réduire les accidents de la route dans le milieu professionnel, Constantin propose idéalement la création d’un organisme dédié à la prévention du risque routier sous forme d’une association.  Il s’agit d’un regroupement d’entreprises, d’assureurs, associations et  pouvoirs publics. Ils seront chargés de sensibiliser les entreprises et les collectivités en diffusant des principes et des méthodes de prévention. Définir un cadre méthodologique, élaborer des référentiels, gérer un observatoire du risque routier, préconiser la mise en place de plans de prévention et informer sont l’ensemble des actions que doit mener cette association afin d’évoluer en matière de lutte contre le risque routier.

Rajaa DRISSI ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc