×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste
  • prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

  • Archives

    Articles de L'Edition N° 5715 Du Mardi 10 mars 2020

    A La une

    Coronavirus: La CGEM en mode vigilance

    Le patronat se prépare à la première réunion du comité de veille stratégique avec le gouvernement. Cette instance a refait surface vendredi 6 mars à l'occasion d'une réunion entre le gouvernement et le patronat... Lire la suite

    Villes nouvelles: Pourquoi le pôle urbain de Mazagan est viable

    Le pôle urbain de Mazagan prend rapidement de l’élan. Ce dernier-né des projets de ville nouvelle, dont le premier coup de pioche remonte à 2017, enregistre aujourd’hui des avancées tangibles... Lire la suite

    Contrôle des importations: Dur, dur, la transition

    Dans tout nouveau processus, il y a des partisans et des opposants. Cela n’échappe pas au nouveau dispositif de contrôle à l’import des produits industriels. Depuis le 1er février, ce contrôle est externalisé auprès de trois multinationales: Applus Fomento, Bureau Veritas et TUV Rheinland... Lire la suite

    Selon l'autorité de régulation des télécoms, le parc de la téléphonie mobile a atteint 46,6 millions en 2019 avec un taux de pénétration de 131% et un taux de croissance de 4,3%. La répartition du parc mobile fait ressortir une croissance annuelle de 20,54% pour le post payé et 2,7% pour le prépayé... Lire la suite

    Bras de fer entre les notaires et le gouvernement

    Les notaires se livrent à un essai de lobbying. Sit-in et grèves s’enchaînent en mars 2020 pour pousser le gouvernement à faire marche-arrière. Son projet de décret sur le plafonnement des honoraires n’est pas au goût de la profession notariale. Son instance ordinale réclame des «tarifs fixes pour endiguer la concurrence déloyale» à laquelle se livrent les praticiens. S’inscrivant ainsi à contre-courant du plafonnement recommandé par le Conseil de la concurrence à l’exécutif. Cette affaire apporte des éclairages significatifs. L’un porte sur un aspect du marché de droit. L’autre sur les auxiliaires de justice qui peinent à s’autoréguler notamment lorsqu’il est question de prix chez des professions réglementées. Lire la suite

    Editorial

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc