×
Raquette
Raquette Par Meriem OUDGHIRI
Le 13/06/2024

«Un gros trou dans la raquette». Cette expression de notre expert, qui analyse la situation des délais de paiement, donne une première tendance de la loi entrée en... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

La BAD approuve la nouvelle feuille de route pour le Maroc

Par L'Economiste| Le 27/05/2024 - 11:00 | Partager
La BAD approuve la nouvelle feuille de route pour le Maroc

Le Conseil d'administration du groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, à Nairobi, le document de stratégie-pays (DSP) du Maroc pour la période 2024-2029.

Cette nouvelle feuille de route servira les priorités du nouveau modèle de développement (NMD) du Royaume à l'horizon 2035 et contribuera à renforcer la compétitivité et la résilience de l'économie marocaine, indique la BAD dans un communiqué publié à l'occasion de ses Assemblées Annuelles 2024 qui se tiennent du 27 au 31 mai à Nairobi (Kenya).

L'objectif est de soutenir une croissance "forte et durable" et de consolider la dynamique d'inclusion économique et sociale, indique la Banque. Cette nouvelle feuille de route innove notamment par son approche nexus "eau-énergie" qui permettra d'élaborer davantage de projets intégrés pour atténuer le stress hydrique et soutenir une croissance forte et inclusive.

"Cette nouvelle stratégie fixe le cap, les objectifs et le rythme de nos investissements sur les cinq prochaines années au Royaume, notre premier partenaire sur le continent avec plus de 12 milliards d'euros mobilisés dans des secteurs stratégiques", a expliqué Achraf Tarsim, le responsable-pays de la BAD pour le Maroc, cité par le communiqué.

La BAD a mobilisé, sur la période 2017-2023 couverte par la vision précédente, près de 3 milliards d'euros. Ces fonds ont permis de soutenir plusieurs projets (eau, infrastructures, mobilité, santé, couverture sociale...). En matière de résultats sur la période 2017-2023, la BAD a contribué à sécuriser l'accès à l'eau potable pour cinq millions d'habitants et à étendre la couverture de l'assurance maladie de 62% en 2017 à 100% en 2023. Depuis 1978, l'institution a investi au Maroc plus de 12 milliards d'euros dans près de 190 projets.