×
Progrès
Progrès Par Ahlam NAZIH
Le 10/04/2024

Le progrès peut s’avérer déroutant, dérangeant. Surtout pour ceux qui se laissent prendre de court par des innovations, sans oser sortir de leur zone de confort. Combien de... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Appel à la démocratisation de la greffe de la cornée au Maroc

Par L'Economiste| Le 22/02/2024 - 10:42 | Partager
Appel à la démocratisation de la greffe de la cornée au Maroc

Le Pr Mouhcine El Bakkali, ophtalmologiste renommé, lance un plaidoyer afin de relancer et démocratiser la greffe de cornée au Maroc à travers son nouvel ouvrage intitulé "La Greffe de Cornée dans la Politique de Santé au Maroc: Un Plaidoyer pour Relancer et Démocratiser". L'ouvrage explore les défis et les solutions pour répondre aux besoins croissants en greffes de cornée au Maroc. 

Selon les chiffres présentés dans l'ouvrage, sur les 6.000 à 8.000 Marocains nécessitant une greffe de cornée chaque année, seuls 500 bénéficient de cette intervention. Ce qui signifie que 94% des personnes aveugles de pathologie cornéenne "restent aveugles faute de greffe de cornée !". Selon le spécialiste, à titre de comparaison, quelque 1.500 greffes sont réalisées par an en Tunisie, soit un taux de couverture de 100% contre seulement 6% au Maroc. Cette opération coûterait environ 30.000 DH dans le Royaume contre 1.000 DH en Tunisie dans le secteur public et 20.000 DH en milieu libéral.

Le plaidoyer appelle à l'implication de tous les hôpitaux publics et privés disposant des ressources nécessaires dans la pratique de la greffe de cornée pour sauver des vies et restaurer la vue de milliers de Marocains. Par ailleurs, des recommandations concrètes sont proposées, notamment la relance de la pratique de la greffe de cornée dans les hôpitaux universitaires publics ou encore la réactivation de la Banque des Yeux du Maroc sur le modèle tunisien. Enfin, les spécialistes appellent à réduire le coût d’au moins 20% et former les jeunes médecins à cette technique.