×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Contenu

Par L'Economiste| Edition N°:1307 Le 08/07/2002 | Partager

E-learning. Voilà un autre domaine où le Maroc n'est pas en avance.Le train des NTIC passe et le pays tente de s'y accrocher. En fait, il s'agit plus d'un TGV et le rattraper nécessite de courir encore plus vite. Notre réactivité, qui reste faible pour maintes raisons, nous éloigne chaque jour un peu plus de la locomotive. Certes, l'e-learning est en train d'éclore au Maroc, mais il faut tout un background pour qu'il se développe. Ce background, le SEPTI se propose de le construire via sa stratégie E-Maroc qui est pour le moins très ambitieuse. Mais en attendant que cette dernière soit mise à exécution, la fracture numérique ne fera que s'approfondir. Avons-nous besoin de cela? N'en déplaise aux mauvais esprits qui pourraient penser que c'est mettre la charrue avant les boeufs, l'e-learning a également sa place chez nous. Bien sûr qu'il y aura toujours quelqu'un pour dire: “On n'a pas encore résolu les problèmes de la formation classique que l'on pense déjà à l'e-learning”. Attention, l'e-learning ne prétend pas se substituer à la formation traditionnelle! C'est uniquement mettre les nouvelles technologies au service de la formation et l'éducation, disent les professionnels. Noble dessein.Pour vendre leur produit, ils mettent surtout en avant le coût et la personnalisation. D'accord pour la personnalisation. Pour le coût, c'est discutable. Il est vrai que l'e-learning peut s'avérer moins cher que la formation classique parce qu'il permet des économies sur d'éventuels frais de déplacement, d'hébergement ou autres. Mais ce n'est pas le bon calcul. Ce que veulent les patrons et les apprenants consciencieux, c'est un retour sur investissement pour les premiers et étoffer leur CV pour les seconds. Ce qui importe donc c'est le rapport contenu/prix. C'est là que l'e-learning devra faire ses preuves.Hakima EL MARIKY

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc