×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Téléphonie fixe: Les premiers candidats à la licence

Par L'Economiste | Edition N°:1301 Le 28/06/2002 | Partager

. Les sociétés, qui ont retiré le cahier des charges hier, ont trois mois pour présenter des offres. L'adjudicataire sera connu avant la fin de l'annéeHIER était le dernier jour pour retirer le dossier de candidature pour l'appel d'offres de la deuxième licence d'exploitation de téléphonie fixe. Dix candidats se sont présentés à l'ANRT. Ils ont trois mois pour peaufiner leurs offres. Dans une mauvaise conjoncture pour les télécoms, le fait qu'il y ait autant de prétendants est un bon signe pour le secteur. Du reste, plusieurs grands groupes marocains sont de la partie: ONA, Méditelecom… Ce n'est pas sûr qu'ils soient tous là le 8 octobre prochain lors de la remise des offres. Il y aura certainement des regroupements et peut-être des désistements. L'adjudicataire sera connu avant la fin de l'année. Il sera choisi sur la base de son offre technique (couverture, tarification, qualité de service) et sa proposition financière. Dans cette opération, le ticket d'entrée ne compte que pour 30 points, alors que le volet technique vaut 70 points. Le deuxième exploitant fixe aura cependant à débourser au moins 1 milliard de DH pour la construction d'un réseau de démarrage avec un potentiel clients assez modeste. Le parc de téléphonie fixe est de 1,2 million d'abonnés et il a perdu quelque 300.000 clients du fait de la cannibalisation du GSM.Par ailleurs, le régulateur a fixé un taux de couverture minimal de sept grandes villes et ce, dès le démarrage: Tanger, Casablanca, Rabat, Marrakech, Oujda, Meknès et Agadir. Selon le cahier des charges, l'adjudicataire aura 18 mois pour ouvrir son réseau à partir du jour de l'attribution. Raisonnablement, il pourra être opérationnel en un an (moins pour Méditelecom, par exemple, qui a déjà une expérience en matière de déploiement de réseau). La deuxième licence de téléphonie fixe est le dernier pas à franchir pour la libéralisation totale des télécoms au Maroc. Elle a accusé des retards dus essentiellement à des divergences de personnes qui ont mis à mal la crédibilité du secteur. «L'arrivée d'un deuxième opérateur dans la téléphonie fixe va considérablement aider à l'objectif des 10 millions d'internautes d'ici 2010, cher à Nasr Hajji, secrétaire d'Etat aux Nouvelles technologies«, estime un professionnel. Elle va également faire bouger le secteur et les PME qui y travaillent.


Qui sont-ils?

Mditelecom: En tête de liste, le deuxième opérateur GSM l'a souvent répété. Il souhaite être opérateur entier dans les télécoms. Il n'hésitera pas à y mettre les moyens.ONA: Le premier groupe privé du Maroc a raté le coche de la deuxième licence GSM. Il se raconte qu'il y a eu tentative de rapprochement avec Vivendi, candidat à l'époque pour le GSM. L'ONA a récemment créé une entité dédiée aux technologies de l'information et aux télécoms, Mercure.Upline: Cette banque d'affaires a été systématiquement présente à toutes les opérations de libéralisation des télécoms.Telecom Egypt: L'opérateur historique égyptien affiche son intérêt pour être fournisseur d'Internet.Maghfin: La société a déjà des licences satellitaires Vsat avec Gulfsat et GMPCS avec Thuraya. Une licence de téléphonie fixe complémentera son portefeuille.Cogetel: C'est un bureau d'études, consultant local des télécoms. Il retire le dossier pour un autre prétendant.PriceWaterhouse: Cabinet conseil, consultant pour le compte d'un candidat dont on ne connaît pas le nom ni l'origine.B.B

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc