×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Politique internationale

Par L'Economiste | Edition N°:1631 Le 27/10/2003 | Partager

. Irak: Wolfowitz dans la ligne de mireL'hôtel Al-Rachid à Baghdad, où résidait le numéro deux du Pentagone, Paul Wolfowitz en visite en Irak, a fait l'objet hier matin d'une attaque aux roquettes. C'est l'attaque la plus spectaculaire contre la coalition. Bilan: un mort et 15 blessés. Selon des témoins, 29 roquettes ont été tirées contre le bâtiment à partir du zoo de Baghdad. Parmi les blessés, figurent des civils travaillant pour le département américain de la Défense, des officiers de l'armée américaine et des ressortissants étrangers. L'armée américaine a également découvert un lanceur multitubes de roquettes Katioucha dans une remorque garée sur un trottoir à la sortie du zoo. L'hôtel Al-Rachid a déjà été la cible d'une attaque en septembre dernier. Trois projectiles avaient touché le bâtiment mais sans faire de blessés.Deux heures après l'attaque, Wolfowitz a affirmé dans une conférence de presse que les Etats-Unis mèneront à terme leur mission en Irak. La veille, plus de 25.000 opposants à la guerre en Irak avaient manifesté à Washington et San Francisco pour réclamer le retrait des troupes américaines d'Irak. L'opinion publique américaine se dit elle, de plus en plus inquiète face à la situation dans ce pays.. Israël évacue Al-ZahraL'armée israélienne a achevé hier l'opération d'évacuation de la population à Al-Zahra, au sud de Gaza. Cette opération avait été déclenchée samedi soir, suite à l'attaque de la colonie voisine de Netzarim. Trois militaires israéliens avaient été tués. Selon le porte-parole de l'armée israélienne, l'évacuation provisoire de la population d'Al-Zahra a été décidée «dans un souci de sécurité». L'opération aurait été dirigée uniquement contre «les infrastructures terroristes» ayant contribué à l'attaque de Netzarim et non contre les habitants de la localité. Selon les sources sécuritaires palestiniennes, les chars israéliens ont progressé vers cette localité située à 2 kilomètres de Gaza, en tirant au canon et à la mitrailleuse, faisant au moins un blessé. Les militaires israéliens ont ensuite dynamité le poste de police et 3 immeubles de 14 étages «non habités». Selon des témoins, le Palestinien du Jihad islamique ayant participé vendredi à l'attaque de Netzarim et réussi à s'enfuir, aurait momentanément trouvé refuge dans le poste de police qui a été dynamité. Quant aux immeubles détruits, ils auraient servi de base d'observation et de préparation de l'attaque de Netzarim.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc