×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:1631 Le 27/10/2003 | Partager

. Charters gratuits A la suite d'une pétition lancée par trois jeunes filles originaires de Tromsoe en Norvège pour obtenir l'implantation d'un Ikea dans leur ville, le fabricant de meubles suédois Ikea a décidé de mettre en place, à partir du mois de novembre, des avions charters gratuits pour les Norvégiens habitant dans le grand Nord, où la chaîne de distribution n'a aucune boutique, afin qu'eux aussi puissent acheter étagères, armoires et lits à bas prix.Les candidats au départ devront acheter eux-mêmes au prix de 79 euros leur billet d'avion aller-retour auprès d'une compagnie aérienne partenaire, mais cette somme leur sera reversée, sous forme de bons d'achat, à leur arrivée à Ikea. Ceci afin de s'assurer que leur destination finale à Trondheim soit bien le magasin de meubles. Par ailleurs, les achats encombrants seront eux aussi livrés par une compagnie cargo partenaire pour un prix aussi minime.. Une femme obèse interdite de volDe source aéroportuaire, un pilote d'Egypt Air a refusé vendredi 24 octobre de décoller tant qu'une passagère, qu'il jugeait trop grosse, restait à bord de son avion qui se rendait à Dubai.Il a estimé que le vol pourrait avoir des conséquences fâcheuses sur la santé de la passagère, dont ni l'identité ni le poids n'ont été précisés. Selon cette même source, le fils de la passagère, qui l'accompagnait, a réclamé la venue du médecin de l'aéroport, qui a confirmé que la dame était en bonne santé et pouvait entreprendre le voyage sans risque. Le pilote a tenté de résister au médecin, mais a finalement été obligé, devant la colère des autres passagers, dont cinq avaient entre-temps annulé leur voyage, de décoller après plus de trois heures de retard.. «Gorbatchev», «Gorbi» marques déposées Afin de mettre un terme à l'utilisation publicitaire de son image sans son autorisation, l'ancien président de l'URSS, Mikhaïl Gorbatchev, a décidé de protéger son image en enregistrant les noms «Gorbatchev» et «Gorbi» comme marques déposées.Gorbatchev avait vu de ses yeux aux Etats-Unis un car placardé d'un Gorbatchev tenant un foret en main et vantant les vertus d'une entreprise de matériaux de construction. Au Japon, Gorbatchev était utilisé comme emblème publicitaire pour vendre des nouilles. De même, le portrait de Gorbatchev est sur les bouteilles de vodka d'un producteur de Nijni Novgorod, alors que les Russes se souviennent encore d'un Gorbatchev qui a mis en oeuvre une politique très impopulaire de prohibition de l'alcool en 1985.Il s'agit de «défendre le nom de Gorbatchev par voie juridique» contre les utilisations abusives. Le différend avec l'entreprise de spiritueux n'est pas réglé, et Gorbatchev est prêt à «aller jusqu'au tribunal», a confié un proche collaborateur de Gorbi.A l'avenir, Mikhaïl Gorbatchev ne donnera l'autorisation d'utiliser son nom que pour des «produits honorables». (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc