×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Les vols aériens perturbés par des menaces terroristes

Par L'Economiste | Edition N°:1671 Le 26/12/2003 | Partager

. Air France a annulé ses vols vers Los Angeles et dix vols de Delta Airlines retardés à New YorkTous les vols Air France de mercredi et jeudi entre Paris et Los Angeles ont été annulés sur décision du gouvernement français, après que les autorités américaines eurent fait état de “risques d'attentats”. Les autorités américaines ont donné à la France des noms de passagers suspects à bord de plusieurs vols d'Air France à destination des Etats-Unis, ce qui a conduit à l'annulation de vols, a indiqué mercredi à l'AFP un responsable américain de la sécurité intérieure. “La menace venait des passagers, pas des pilotes. Nous avons donné les noms aux autorités françaises”, a indiqué ce responsable qui a requis l'anonymat. Les services de sécurité français sont au milieu “d'une phase opérationnelle pour mettre la main sur les méchants”, a-t-il précisé. Il a souligné que les Etats-Unis étaient en possession «d'informations très spécifiques concernant la France à propos de la menace terroriste» et relatives plus précisément aux vols annulés. Parmi les scénarios catastrophes examinés par les Américains figure aussi la possibilité d'une infiltration d'agents d'Al Qaida au sein d'équipages de pilotes de compagnies aériennes étrangères. Par ailleurs, dix vols nationaux de la compagnie américaine Delta Airlines, en partance de l'aéroport new-yorkais La Guardia, ont été retardés de 30 à 60 minutes mercredi soir en raison d'un problème de sécurité, selon un porte-parole de la compagnie aérienne. “L'administration chargée de la sécurité des transports a avisé la compagnie d'une alerte à la sécurité concernant un passager, ce qui a incité Delta Airlines à évacuer son aire d'embarquement pour recontrôler tous les passagers en partance”, a indiqué Joshua Smith. Cette alerte est intervenue alors que les Etats-Unis ont renforcé leurs contrôles de sécurité et que depuis dimanche, l'administration Bush a décidé de porter le niveau de l'alerte terroriste de “jaune” (élevé) à “orange” (très élevé). Synthèse L'Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc