×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:1653 Le 02/12/2003 | Partager

. ZLE Maroc-USA: Ouverture du 6e round Le 6e round des négociations sur l'accord de libre-échange USA-Maroc s'est ouvert hier à Washington et doit se prolonger jusqu'au 6 décembre. Pour préparer cette rencontre, Taïeb El Fassi Fihri a tenu, vendredi dernier à Rabat, une réunion de coordination globale avec les représentants du secteur privé: CGEM, Chambres de commerce et d'industrie, GPBM, Asmex. . Bonne note pour Al AmanaOrganisme spécialisé dans le microcrédit, Al Amana vient de décrocher un «A« dans la notation effectuée par PlaNet Finance, bureau spécialisé dans la notation d'organismes de microcrédit dans le monde. Al Amana monte donc de deux rangs par rapport à l'année dernière, où elle avait obtenu G4*, ce qui équivaut dans la nouvelle notation utilisée par PlaNet, à un «B+«. Par ailleurs, Al Amana a adopté lors de ses assemblées générales, ordinaire et extraordinaire, son plan de développement d'ici à 2007. L'institution prévoit de doubler ses agences et quasiment tripler ses engagements financiers. Parallèlement, seront développés les crédits au logement, une nouveauté dans le paysage de la microfinance.. Poulpe: Dernières négociationsTaïeb Rhafes, ministre de la Pêche, se réunit aujourd'hui à Rabat avec les propriétaires d'unités de congélation de Dakhla et Laâyoune. Une ultime rencontre pour arriver d'un commun accord à une solution définitive à la crise des professionnels. A cause de la raréfaction inquiétante du stock de poulpe dans la région, provoquée par une exploitation sauvage, ces derniers ont vu leur marge bénéficiaire devenir presque nulle. Rappelons que les propriétaires d'une quarantaine d'unités de congélation ont accepté à l'invitation du ministre de se reconvertir dans d'autres types de pêcherie (www.leconomiste.com). Rhafes communiquera aujourd'hui les résultats de recherches qui ont été menées par l'Institut national de recherche halieutique (INRH) et qui intéressent le côté technique des nouvelles pêcheries. D'autres explications sont attendues sur l'aide financière que l'Etat s'est engagé à garantir aux reconvertis.. Douiri et la Coupe du MondeLe Maroc pourrait faire venir 1 million de visiteurs s'il abritait la World Cup de foot en 2010. Ces estimations sont celles de Adil Douiri. Le ministre du Tourisme s'exprimait à Lisbonne, en marge du tirage au sort de la phase finale du championnat d'Europe des Nations de football que le Portugal doit abriter en 2004. Douiri a mis l'accent sur la concomitance entre ce grand rassemblement mondial et la stratégie 2010 mise en place par son département pour atteindre, la même année, le chiffre de 10 millions de touristes au Maroc.. Grève au Quai d'OrsayL'ensemble des syndicats du Quai d'Orsay ont observé une grève pour protester contre les restrictions budgétaires. L'UNSA-USMAE (Union syndicale du ministère des Affaires étrangères, majoritaire) signalait peu avant midi “94% de mobilisation mais pas forcément avec des fermetures” des ambassades ou des consulats concernés. D'après l'USMAE, dans 126 pays, dont le Maroc, 94% des agents en moyenne sont mobilisés -de l'ambassadeur au personnel local- mais les services restent assurés dans les pays en difficulté. Le ministère des Affaires étrangères a confirmé à la mi-journée que le mouvement de grève a été suivi “dans pratiquement tous les postes comme les services de l'administration centrale, dans des proportions variables”, sans pour autant avancer de chiffres. Pour l'ambassade de France à Rabat, L'Economiste a pu constater qu'une partie des services travaillait normalement. Le budget 2004 du Quai d'Orsay prévoit la suppression de 116 emplois (le nombre de postes passe de 9.409 à 9.293, soit une baisse de 1,23%) ainsi qu'une diminution des indemnités de résidence.. Casablanca: Nouveau directeur à l'Ecole américaineJack F. Shepherd Jr est le nouveau directeur de la Casablanca American School (CAS). Il est titulaire d'un Bachelor of Arts in English Language and Literature obtenu à l'Université de Boston et d'un Master of Arts in International Educational Administration and Policy Analysis obtenu à l'Université de Stanford.. Lamrabet entame une grève de la faim Ali Lamrabet a entamé le 30 novembre une grève de la faim «illimitée« pour protester contre la «grave détérioration de ses conditions de détention«, a annoncé lundi sa famille. Le journaliste incarcéré dans la prison de Salé proteste «contre toutes les agressions qu'il subit de manière quotidienne, agressions verbales et physiques, contre l'interdiction qui lui est faite d'écrire, de lire«, indique notamment un communiqué signé par Hassan Lamrabet, médecin et frère du journaliste.. Inondations: Nouveau bilanLe nombre des victimes des dernières inondations dans le Nord est porté à 13. C'est ce qui a été rapporté par des sources officielles ce vendredi après la découverte de nouveaux corps. . Algésiras se prépare pour Tanger-MedLe port d'Algésiras compte investir l'année prochaine 61 millions d'euros pour l'entretien et la modernisation de ses installations, selon une note de l'autorité portuaire espagnole. Ce montant est l'un des plus importants jamais consentis dans le budget annuel du port et constitue une fois et demie le montant consenti pour l'exercice 2003. Près de la moitié de ce financement procède des fonds de compensation européens. A noter que le port d'Algésiras constituera le principal concurrent en matière de transbordement pour le futur port Tanger-Méditerranée, qui devra entrer en fonctionnement en 2007.


Rencontre au Sommet de Tunis

La France et la Tunisie veulent renforcer leur médiation dans l'affaire du Sahara. C'est ce qu'a déclaré l'ambassadeur français à Tunis, Yves Aubin de La Messuzière quelques jours avant la tenue du Sommet 5+5. SM le Roi et Abdelaziz Bouteflika devraient se rencontrer en marge de ce sommet qui se tiendra à Tunis. La question du Sahara, après l'impasse du plan Baker bis, serait discutée.La Tunisie et la France tenteront donc leur chance pour débloquer ce dossier qui hypothèque la réussite de l'UMA. Rappelons que le Sommet 5+5 abordera les relations entre les pays formant le cercle rapproché de la Méditerranée, notamment le problème de l'immigration clandestine.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc