×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

BCM/Wafabank: Les détails de l'opération

Par L'Economiste | Edition N°:1652 Le 01/12/2003 | Partager

. Wafabank et Wafa Assurance reprises pour 2 milliards de DH. Le projet bien accueilli par la communauté des banquiers La BCM vient de lever le voile sur les modalités du rachat des participations du groupe Kettani dans l'assurance et la banque. Dans un communiqué diffusé dans la soirée de vendredi, le groupe souligne l'acquisition auprès de SOPAR, le holding familial, de 100% du capital d'OGM au prix de 2 081,5 millions de dirhams pour contrôler 36,4% du capital et 47,7% des droits de vote de Wafabank ainsi que 70,5% du capital de Wafa Assurance. La BCM, grâce à ce projet de croissance externe, confirme sa volonté de créer un “champion national” de la banque et de la finance. Un projet que les banquiers de la place ont félicité dans une récente déclaration de Othman Benjelloun, président de BMCE Bank et du GPBM. Ce dernier a rendu hommage aux deux groupes pour avoir abouti à un accord devant donner naissance à un groupe financier de premier ordre tant à l'échelle nationale qu'internationale. En termes de positionnement sur le marché bancaire, le nouvel ensemble à naître de la fusion de Wafabank et la BCM comptera en effet sur un million de clients et un réseau de 460 agences. Il occupera la première place en termes de crédits à l'économie et la deuxième dans les dépôts. Il sera leader également dans la gestion d'actifs, les métiers de bourse, le crédit à la consommation, le leasing et la bancassurance. Forte aussi d'une implantation dense à l'étranger, cette entité deviendra un acteur régional majeur, probablement l'une des cinq grandes banques nord-africaines. . 100% du capitalPour asseoir cette vision, la BCM affiche sa volonté d'atteindre 100% du capital de Wafabank à travers une offre publique d'achat (OPA), en numéraire ou en titres. Dans ce sens, son état-major dit avoir entamé les négociations avec les autres actionnaires significatifs de Wafabank - que sont la Banco Bilbao et le Crédit Agricole Indosuez -, avec l'objectif ultime de réaliser une fusion entre les deux entités. Contactés, les responsables du Crédit Agricole Indosuez, pour leur part, se sont refusés à tout commentaire, mais laissent entendre que la vente de leur participation n'est pas d'actualité.La BCM se montre toutefois déterminée à fusionner sa nouvelle acquisition et a déjà établi un planning à cet effet. Ses responsables soulignent que “dès l'obtention de l'accord des autorités monétaires, un nouveau Conseil d'administration de Wafabank sera désigné et un programme de rapprochement opérationnel sera mis en œuvre sur les 12 mois à venir”. Elle informe dans ce sens la communauté boursière que son OPA “pourrait leur offrir une prime de l'ordre de 15 % par rapport à la moyenne des cours de bourse du titre avant l'acquisition du 24 novembre”. Sous réserve toutefois que les résultats des comptes 2003 de Wafabank soient conformes aux prévisions, et l'obtention de l'accord du Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM). Cette OPA interviendra immédiatement après la clôture des comptes 2003 de Wafabank. Dans le registre social de ce rapprochement, la BCM rassure que “le projet associera (..) l'ensemble des collaborateurs des deux entreprises, capitalisant le savoir-faire et les compétences d'équipes (..)”. Entendons que les coupes nettes dans les effectifs sont écartées.Dans la foulée de ce que compte faire la BCM de ses nouvelles conquêtes, le sort réservé à Wafa Assurance n'a pas été évoqué. Cela conforte la lecture stratégique, faite par le marché, selon laquelle l'ONA se chargera de “sa compagnie d'assurances”, une entité massive et leader sur des activités à forte croissance comme l'automobile et la bancassurance. Bouchaib El Yafi

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc