×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

World International Conferences choisit le Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:3934 Le 21/12/2012 | Partager
Quelque 350 investisseurs, décideurs politiques et experts attendus à Marrakech
Des remises de prix de l’investissement prévues

Source: AMDI

Depuis le début de la crise, le Maroc a certes enregistré une baisse de ses IDE, avec 38 milliards de DH en 2007 contre 24 milliards en 2011.  Mais il continue tout de même d’allécher les investisseurs, malgré le climat d’instabilité qui règne dans la région

ENCORE un nouveau signe de confiance en le potentiel Maroc. Le forum des investisseurs en Europe, World International Conferences (WIC), a choisi d’organiser sa première rencontre annuelle en dehors d’Europe au Maroc. «Dans cette conjoncture d’instabilité, le Maroc est sans doute le pays le mieux placé pour se positionner en tant que plateforme d’investissement. Avec l’Inde, c’est aujourd’hui une destination stratégique pour les World International Conferences», relève Jean-Bernard Guerrée, directeur des WIC. L’évènement lancé en 2003 à l’initiative de politiques français sera organisé en partenariat avec l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI). «Il s’agit là d’une nouvelle occasion de débattre des opportunités d’investissement au Maroc qui confirme son positionnement comme porte d’entrée en Afrique et dans la région Mena», insiste pour sa part Adil Chikhi, directeur de développement de l’AMDI. Traditionnellement organisés dans la station balnéaire de la Baule (France), les WIC feront donc escale du 20 au 22 mars 2013 à Marrakech, avec la participation de quelque 350 intervenants. Chefs d’entreprises, décideurs politiques et experts d’Europe, des Etats-Unis, de Chine, d’Afrique et d’Amérique du Sud seront présents à l’évènement. «Nous avons particulièrement ciblé des dirigeants d’entreprises, grandes et de taille moyenne, ayant l’ambition de procéder à des investissements internationaux à l’horizon des 3 prochaines années», précise Guerrée. Côté Maroc, plusieurs grands noms du monde des affaires seront de la partie. Les secteurs prioritaires du Maroc seront à l’honneur, notamment l’automobile, l’aéronautique, l’énergie et les nouvelles technologies. Plusieurs sessions thématiques seront donc organisées autour de ces secteurs, avec un focus sur Casa Finance City (CFC). Une étude sur l’attractivité de la région d’Afrique du Nord sera également présentée. L’évènement sera clôturé avec une remise du Prix de l’investissement, rendant hommage aux meilleurs projets  au Maroc.
Les investisseurs ont continué à manifester leur intérêt pour le Maroc, d’après l’AMDI. Et ce, malgré une légère baisse du nombre des investissements (quelque 20 IDE contre 25 un an plus tôt). «En valeur nous finirons l’année en hausse. Déjà à fin septembre nous étions à +6% en termes de flux d’investissements», tient à préciser Ali Yaâcoubi, chef du département Etudes et benchmarks à l’AMDI. Actuellement, tous les yeux sont rivés sur l’Afrique dont les perspectives de croissance sont de plus en plus importantes sur les prochaines années. Le Maroc a toutes ses chances pour se positionner en hub régional.


Ahlam NAZIH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc