×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Art & Culture Week-End: Questionner la masculinité, repenser la place des hommes

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5879 Le 05/11/2020 | Partager
Un podcast qui fait la promotion de la masculinité positive
Désapprendre l’esprit spontané de domination
masculin-079.jpg

Masculinité toxique versus masculinité positive, ou comment repenser la masculinité dans une société patriarcale tel que le Maroc. C’est l’objectif ambitieux annoncé par le collectif Ellil, qui regroupe des hommes et des femmes, qui veulent reconsidérer la place des hommes dans notre société, mais également donner la parole aux groupes minorisés, par la création d’une plateforme d’échange et de diffusion de contenus - académiques et culturels - à travers le podcast, la photographie, la vidéo et l’écriture.

Un projet qui n’est pas destiné, selon ses promoteurs,  à diaboliser les hommes, mais plutôt à mettre en évidence les effets nocifs et socialement destructeurs de certains idéaux traditionnels des comportements masculins tels que la domination violente, la misogynie, l’autosuffisance, la compétition… Première action du collectif, une série de podcast, en partenariat avec la fondation Heinrich Böll Stiftung, qui sera diffusée en décembre prochain intitulée «Machi Rojola».

«Machi rojola est une expression qui signifie «ce n’est pas de la masculinité», dans cette plateforme alternative nous nous réapproprierions l’expression pour revendiquer une masculinité plurielle, multiple et inclusive au lieu d’une masculinité exclusive et toxique,  affirme Soufiane Hennani doctorant chercheur, activiste et cofondateur du collectif Elille à l’origine de cette série de podcasts. Est-ce que la masculinité est forcément toxique? Comment avoir plus de représentativité des femmes et sortir de la représentativité traditionnelle des hommes dans les arts ? L’homme de demain est-il féministe ? Quelle place occupent les masculinités dans la religion ? Peut-on libérer la parole des hommes ?

Autant de questions auxquelles répondront des intervenants tels que l’essayiste Asma Lamrabet, le sociologue Abdessamad Dialmy, l’écrivain Abdallah Taïa, la chercheuse intersectionnelle Françoise Vergès ou encore l’autrice et conférencière Osire Glacier.

L’objectif annoncé des podcasts, qui seront ponctués de témoignages de citoyens et citoyennes lambda, étant d’allier les hommes (qui ne le sont pas encore) à l’égalité pour toutes et tous et faire la promotion de masculinités nouvelles et coresponsables.

A.Bo

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc