×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1243 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1247 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Entreprises

Résultats semestriels: Risma avance dans l'inconnu

Par Franck FAGNON | Edition N°:5852 Le 28/09/2020 | Partager
Une perte de 69 millions de DH au 1er semestre
Le taux d'occupation des hôtels passe de 67% à 37%
L'entreprise n'a aucune visibilité sur la réouverture des frontières aux voyageurs

Victime de la première heure de la crise sanitaire avec du jour au lendemain le confinement des populations et la fermeture des frontières, Risma a enregistré une perte sèche de 69 millions de DH au premier semestre contre un résultat bénéficiaire de 65 millions de DH à la même période l'année dernière.

resultats-risam-052.jpg

Risma a enregistré un deuxième trimestre quasi vierge en termes de chiffre d'affaires. Sur six mois, les revenus se sont établis à 327 millions de DH dont 283 millions de DH sur la période janvier-mars, une période marquée par seulement une dizaine de jours de confinement

De 67% au premier semestre 2019, le taux d'occupation des hôtels a chuté à 37% sur la première moitié de 2020. Risma a enregistré un deuxième trimestre quasi vierge en termes de chiffre d'affaires. Sur six mois, les revenus se sont établis à 327 millions de DH dont 283 millions de DH sur la période janvier-mars, une période marquée par seulement une dizaine de jours de confinement.

Globalement, le chiffre d'affaires a chuté de 53% sur un an. N'ayant aucune visibilité sur l'évolution de la situation sanitaire et la levée de la fermeture des frontières aux voyageurs, l'hôtelier avance dans l'inconnu. "Les performances du second semestre restent liées à l'incertitude de l'ouverture des frontières du Royaume et de l'évolution de la situation sanitaire dans le monde», commente le management. 

En Bourse, le titre de l'hôtelier comme d'autres est durement affecté par la détérioration de l'environnement économique et son impact sur le secteur. Il affiche une baisse annuelle de 46% et se négocie autour de 91,50 DH. Le semestre a été encore bien plus difficile pour Accor qui détient 33,3% du capital de Risma aux côtés de RMA qui possède 36,7% des actions.

Le géant français de l'hôtellerie a enregistré une perte de 1,5 milliard d'euros au premier semestre en raison de la crise sanitaire. Il a aussi perdu sa place au sein du CAC 40.

F.Fa

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc