×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

Edition N° 6065 | Le 04/08/2021
Invité par le Rotary Club de Casablanca, Chakib Benmoussa, président de la Commission spéciale sur le modèle de développement et trois membres de l'équipe (Raja Aghzadi, Mohamed Fikrat et Fouad Laroui) ont exposé leur vision du Maroc à l'horizon 2035 et les pistes stratégiques vers une économie productive, diversifiée, créatrice de valeur et d'emplois. Ce travail qui se veut celui de l'ensemble...
Edition N° 6065 | Le 04/08/2021
La quantité d'or dans les coffres de la Banque centrale n'a quasiment pas bougé depuis plusieurs années. Elle reste bloquée à 22 tonnes. En revanche, sa valeur a bondi de 60% au cours des cinq dernières années. En 2020, l'appréciation de 15% du cours de l'once a hissé la valeur marché du stock à 12 milliards de DH.  F.Fa  
Edition N° 6064 | Le 03/08/2021
La société agroalimentaire a amélioré son chiffre d'affaires de 1% à 690 millions de DH au 1er semestre grâce aux segments bouteilles alimentaires (+82%) et jus de fruits (+15%). Les revenus tirés de l'activité Détergents ont baissé de 13% par rapport à une première moitié de 2020 marquée par une surconsommation de javel notamment au cours des premiers mois de la crise sanitaire. Mutandis...
Edition N° 6064 | Le 03/08/2021
La filiale de Crédit Agricole France a publié un résultat net part du groupe de 278 millions de DH pour le compte du 1er semestre 2021 contre 24 millions de DH à la même période en 2020. Ce rebond spectaculaire s'explique par la décrue de 85% du coût du risque, elle même imputée à «la reprise d’une provision importante liée à un ancien litige consécutivement à la décision de la Cour d’appel de...
Edition N° 6064 | Le 03/08/2021
Le cours de la première entreprise du marché s’est apprécié de 1,62% à 138 DH sur un volume de 16 millions de DH. Sur un an, il revient à l’équilibre L’indice vedette du marché a bouclé la première séance du mois d’août en hausse de 1,05% à 12.433,94 points grâce au soutien des secteurs Banques, Télécommunications, Bâtiment et matériaux de construction, Agroalimentaire et Services de...
Edition N° 6064 | Le 03/08/2021
Sur tous les fronts pour soutenir la reprise économique, Bank Al-Maghrib n’en oublie pas de soigner ses performances financières. Elle a dégagé un bénéfice de 1,7 milliard de DH, en hausse de 1% en 2020. Les gains liés à la gestion des réserves de change ont augmenté de 4% à 2,4 milliards de DH. Au 31 décembre 2020, les actifs gérés totalisaient près de 31 milliards de dollars avec un rating...
Edition N° 6063 | Le 02/08/2021
La bancaire a signé une hausse de 0,77% à 270 DH sur un volume de 68,4 millions de DH. Sur un an, elle affiche un gain de 19% L’indice vedette du marché casablancais a clôturé la dernière séance hebdomadaire sur un gain de 0,55% à 12.304,15 points Le baromètre des valeurs les plus liquides a progressé de 0,68% à 1.005,11 points. Les secteurs Banques, Télécommunications, Bâtiment et...
Edition N° 6063 | Le 02/08/2021
Aussi rares que prisés, les décryptages du wali de Bank Al-Maghrib, surtout devant le Souverain, sont très scrutés. La traditionnelle présentation du rapport annuel de l’institution est l’occasion pour Abdellatif Jouahri de livrer une analyse plus détaillée des politiques économiques.  «La pandémie aura été un test réel de la résilience de notre pays et une évaluation de la pertinence de nos...
Edition N° 6062 | Le 29/07/2021
Moins affectées par la crise sanitaire, les banques participatives ont réalisé un produit net bancaire de 337 millions de DH en 2020 en hausse de 67%. Le résultat net s'améliore mais reste négatif (-351 millions de DH) du fait du poids des investissements de départ. A fin mai, les encours des financements ont franchi la barre de 10 milliards de DH à 11,6 milliards de DH. Les dépôts, eux,...
Edition N° 6062 | Le 29/07/2021
Pour accompagner les mutations dans le secteur bancaire, Bank Al-Maghrib introduit un assouplissement dans le traitement prudentiel des actifs logiciels. Ces derniers sont considérés comme des non-valeurs et sont donc déduits des fonds propres. La banque centrale autorise un amortissement prudentiel de ces actifs, ce qui va réduire l'impact des investissements technologiques des banques. F.Fa
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc