×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Bank of Africa: Les bénéfices retrouvent la croissance

Par Franck FAGNON | Edition N°:5731 Le 01/04/2020 | Partager
1,9 milliard de DH de profits en 2019 en hausse de 5%
Le coût du risque en forte hausse de 20%
Bonne dynamique de l’activité commerciale
indicateurs-activites-031.jpg

La bonne dynamique de l’activité commerciale a été atténuée par la dégradation du coût du risque. Malgré tout, Bank of Africa a amélioré ses profits de 5%. La contribution des activités au Maroc au résultat net part du groupe s’élève à 60% contre 33% pour l’Afrique et 7% pour l’Europe

Dernière banque de la cote à publier ses résultats annuels, Bank of Africa a dégagé un bénéfice de 1,9 milliard de DH en 2019, en hausse de 5%. La contribution des activités au Maroc au résultat net part du groupe s’élève à 60%. L’apport de l’Afrique représente 33% et celui de l’Europe 7%.

Le groupe va distribuer 1 milliard de DH de dividendes (soit 5 DH par action) mais, espère conserver une bonne partie ou la totalité dans l’entreprise. Il propose aux actionnaires qui le souhaitent de convertir leurs dividendes en actions.

Le pilotage des fonds propres prend encore plus d’importance dans le contexte actuel. L’année dernière, Bank of Africa a multiplié les opérations de renforcement de son haut de bilan. Il a en tout mobilisé 3,6 milliards de DH, renforçant ses fonds propres de 22% à 22,5 milliards de DH.

Avant les dégâts de la pandémie coronavirus sur l’économie, le groupe a clôturé un exercice 2019 de bonne facture. L’encours des crédits a augmenté de 4% à 187 milliards de DH alors que les dépôts ont progressé de 5%. Dans le compte de résultat cela se traduit par une hausse de 2,3% de la marge d’intérêt à 10 milliards de DH. Les commissions s’élèvent à 2,7 milliards de DH en croissance de 8%.

Les activités de marché ont également soutenu la hausse de 5% du produit net bancaire à 13,9 milliards de DH. Les charges d’exploitation ont progressé moins vite (+3%) permettant au groupe d’améliorer le coefficient d’exploitation de 0,9 point à 58,2%. Il y a tout de même un bémol.

Le coût du risque s’est dégradé de 20% à 2,2 milliards de DH. Les pertes sur créances irrécouvrables sont passées de 366 millions de DH à 1,5 milliard de DH en liaison principalement avec l’activité au Maroc. La dégradation du coût du risque a ralenti la progression des bénéfices.

Le coût du risque du secteur sera très scruté cette année en raison de la conjoncture. Les mesures de soutien à l’économie devraient permettre d’oxygéner des milliers d’entreprises et des ménages pour leur permettre de traverser la zone de turbulences. Cela dit, la crise pourrait aggraver la situation de nombreuses entreprises déjà en difficulté, accélérant leur disparition. Au-delà de l’activité commerciale, la crise va laisser des traces par le biais des créances en souffrance.

Dans les négociations avec le gouvernement et Bank Al-Maghrib pour l’élaboration du dispositif de soutien du secteur bancaire à l’économie, l’une des demandes du GPBM portait sur l’assouplissement des règles prudentielles notamment la circulaire 19G relative à la classification et au provisionnement des créances.

En Bourse, le groupe bancaire, à l’image des autres entreprises vedettes du marché, a été fortement chahuté ces dernières semaines. En séance mardi, l’action affichait une baisse annuelle de 19% contre 23% pour l’indice sectoriel et 20% pour le Masi.

F.Fa

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc