×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Competences & rh

    Recherche: Réduire le fossé entre université et grand public

    Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5680 Le 21/01/2020 | Partager
    Une nouvelle revue de la faculté de droit Aïn Chock relève ce défi
    Elle propose des analyses socioéconomiques liées à la région Mena et à l’Afrique
    L’éducation comme première thématique
    recherche-academique-080.jpg

    Sur le blog de la revue annuelle, Réflexions Économiques (Réféco), dont le premier numéro paraîtra début février, des travaux de recherche sont déjà partagés

    Derrière les murs des universités, une multitude de recherches, articles, mémoires et thèses restent inaccessibles au grand public. Entre le monde académique et la sphère publique, un véritable fossé persiste. L’équipe de recherche en économétrie appliquée (ERECA) de la faculté de droit Aïn Chock de Casablanca ambitionne de changer la donne, à travers une nouvelle publication.

    Une revue thématique annuelle baptisée Réflexions Économiques, ou «Réféco», dont le premier numéro paraîtra début février prochain. Elle sera coordonnée par deux chercheurs de renom, Mohamed Fouzi Mourji, professeur d’économétrie appliquée à la faculté de droit Aïn Chock, et Yasser Y. Tamsamani, économiste sénior au groupe OCP.

    Réféco se veut une publication d’académiciens, mais pas ésotérique. Elle est destinée à un public large, d’étudiants, praticiens, décideurs…, avec un style simple et accessible au grand nombre. Son objectif est surtout de «nourrir le débat sur des questions de développement, inspirées d’actualités économiques et sociales».

    Ses travaux couvriront à la fois la région Mena et l’Afrique, avec un focus sur l’économie marocaine. Le management de la revue promet une ouverture sur tous les courants de pensée, avec le souci de garantir l’indépendance et la liberté d’expression des auteurs (professeurs, chercheurs, doctorants…), pourvu que la rigueur scientifique soit garantie, et que l’analyse critique soit «argumentée et raisonnée».

    Pour sa première édition, Réféco s’attaque à un grand sujet: l’éducation. Trois axes y seront traités. Le premier est dédié à la qualité du système éducatif. Elle s’intéresse, entre autres, aux raisons derrière les faibles résultats des élèves marocains dans les enquêtes internationales, aux disparités d’accès à l’école, aux aspirations post-bac des élèves et au taux d’échec élevé à l’université. Un article y sera consacré aux déterminants de la performance en maths des écoliers au Niger.

    La deuxième partie, elle, concerne les actions publiques et associatives liées à l’éducation. Parmi elles, le programme de transferts monétaires en faveur des parents, Tayssir, qui fait l’objet de deux articles. Il est question d’évaluer l’effet de Tayssir sur la scolarisation et le travail des enfants ruraux, ainsi que sur leur pauvreté multidimensionnelle.

    Les chercheurs ont également apprécié le lien entre ce programme et la qualité de l’éducation reçue. Enfin, la troisième partie est relative à l’éducation en tant qu’ascenseur social, et au déclassement des jeunes sur le marché du travail.

    Ahlam NAZIH

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc