×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Les camps de Tindouf, à nu

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5496 Le 16/04/2019 | Partager
    Une émission de Médi1 TV révèle la réalité crue de ces camps
    Aides détournées, droits de l’homme bafoués, le quotidien des détenus du Polisario
    camps_de_tindif_096.jpg

    «De Tindouf à Laâyoune: Tarik Al Karama», un documentaire inédit qui montre la réalité des camps du Polisario (Ph. Médi-1 TV)

    Médi 1 TV, la chaîne satellitaire marocaine vient de frapper fort. La station basée à Tanger a diffusé dimanche dernier un documentaire inédit sur la vie dans les camps de Tindouf qui casse une bonne partie des préjugés sur la situation au sud du Maroc.

    «De Tindouf à Laâyoune: Tarik Al Karama» déroule tout au long d’une soixantaine de minutes le périple d’une journaliste espagnole qui a passé cinq jours dans ces camps et cinq autres à Laâyoune. Le programme met en valeur le contraste criant qui sévit entre les territoires sous souveraineté marocaine et ceux sous contrôle du Polisario à Tindouf.

    Là, on découvre des populations livrées à elles-mêmes avec des équipements inexistants et surtout une absence de vivres et de moyens de subsistance et ce malgré les aides internationales. «Des aides qui n’arrivent pas aux intéressés», déclare en substance Patricia Medjidi Juez, journaliste espagnole travaillant à Tribuna Libre.

    En effet, ces aides sont déviées de leur trajectoire et revendues en Algérie ou en Mauritanie. Seules quelques miettes arrivent aux camps. Selon la journaliste espagnole sélectionnée suite à un casting entre plusieurs autres candidats, la réalité que distille l’enquête permet de contredire de manière frontale l’idée reçue que Laâyoune et le reste du sud marocain sont des zones de non-droit et que la seule démocratie est celle des camps de Tindouf.

    Le documentaire a permis aussi de montrer les exactions commises par le Polisario dans ces camps avec des cas de victimes de tortures et de sévices dont certaines ont témoigné à visage découvert. Le programme, fruit de plusieurs mois de travail, a été diffusé en prime time, dimanche dernier en version arabe, après avoir été révélé en avant-première à la presse vendredi dernier.

    Une deuxième version en espagnol est déjà prête et sera diffusée prochainement, des versions en français et en anglais le seront ultérieurement, note la chaîne d’information.

    Ali ABJIOU
     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc