×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Flourishing Scale: Sondez le bien-être de vos salariés!

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5382 Le 30/10/2018 | Partager
    flourishing_scale_082.jpg

    Récemment apparu sous nos latitudes, le Flourishing Scale est une échelle d’évaluation du bien-être des salariés en entreprise, basée sur un questionnaire fonctionnant par addition de score. Une méthode autant utile qu’originale puisqu’elle permet de mesurer avec précision et rigueur  l’épanouissement psychosocial des troupes et, donc, d’améliorer sensiblement leur productivité (Ph. Linksoft)

    Evaluer le bien-être de ses salariés et les rendre sensiblement plus épanouis au sein de l’entreprise. C’est en substance ce que propose le Flourishing Scale, littéralement échelle florissante. Un outil de mesure de la prospérité socio-psychologique en milieu professionnel récemment apparu sous nos latitudes et axé sur un questionnaire spécifiquement adapté et facile d’utilisation.

    Un moyen à la fois original et efficace d’améliorer confort et plaisir des employés au travail et d’accroître ainsi leur productivité. Une pratique qui nécessite néanmoins beaucoup de transparence et d’attention pour être menée avec succès. Mourad Touati, consultant en management et executive coach, nous présente cette méthode managériale aussi moderne que prometteuse.

    ■ Des questions pour évaluer le bien-être des salariés
    Le Flourishing Scale est un outil de mesure du bien-être en entreprise développé en 2009 par le psychologue américain Ed Diener. Cette méthode astucieuse et particulièrement utile permet de mesurer l’épanouissement psychosocial des employés. Elle évalue concrètement différents besoins clés et essentiels pour le salarié dont notamment le besoin de compétences, l’affirmation de soi, le degré d’engagement, l’empathie, le niveau de curiosité ou encore le degré d’intégration au sein d’une équipe.
    L’avis du spécialiste: Le Flourishing Scale est une échelle de mesure de l’épanouissement psychosocial fondée sur les théories récentes du bien-être psychologique et social. Soumise à un droit d’auteur, son utilisation est néanmoins possible sans permission à condition de mentionner avec précision la référence bibliographique associée.

    felling_good_082.jpg

    ■ Un moyen de valoriser et de motiver les troupes
    L’échelle florissante s’avère être un outil particulièrement stratégique pour les entreprises. Cette pratique permet en effet de satisfaire les différentes exigences des employés  concernant leurs conditions de travail. Résultat? Ces derniers gagnent considérablement en estime de soi et en confiance en soi. Plus valorisés, ils deviennent alors autrement plus productifs.
    L’avis du spécialiste: Le Flourishing Scale améliore les relations interprofessionnelles entre les salariés et influe positivement sur le climat social du groupe. Plus motivés, les employés décuplent ainsi leurs compétences et réalisent leur tâche avec plus d’aisance et de rapidité.

    ■ Une démarche en plusieurs étapes cruciales
    Pour appliquer avec succès le Flourishing Scale, il est tout d’abord d’usage qu’un consultant ou un coach spécialisé soumette un questionnaire aux salariés concernés. Il s’agit concrètement de huit déclarations avec lesquelles l’employé indiquera son niveau d’accord ou de désaccord sur une échelle graduée de 1 à 7, le choix des réponses allant de «fortement d’accord» à «pas du tout d’accord». Parmi les affirmations en question, l’on retrouve, entre autres, «je mène une vie utile et significative» ou encore «je suis engagé et intéressé par mes activités quotidiennes». L’étape suivante consiste pour l’employé et son coach à additionner le score final et à interpréter les résultats. Les salariés obtenant un total proche de 50 sont considérés comme épanouis et ceux ne parvenant pas à dépasser un total de 8 points nécessitent au contraire un appui urgent. Il ne reste ensuite plus qu’à appliquer des actions correctives et des solutions adaptées à chaque travailleur comme un changement de poste, une mobilité interne ou encore un coaching ciblé.
     

    mourad_touati_082.jpg

    Mourad Touati est consultant en management, coach executive et fondateur du cabinet General Consult’in & Train’in. Il a récemment ajouté la méthode Flourishing Scale à sa palette d’outils utilisés pour l’accompagnement de ses clients (Ph. M.T.)

    L’avis du spécialiste: Le questionnaire soumis aux salariés doit être rempli avec objectivité et honnêteté. Une fois les scores calculés par le coach, ce dernier convient avec l’employé concerné du type d’accompagnement le plus adapté au problème et définit les différents objectifs à atteindre.

    ■ Un concept prisé par les entreprises industrielles
    Le Flourishing Scale a déjà fait ses preuves en Espagne ou encore en Egypte. Au Maroc, la démarche est récente. Elle est néanmoins couramment appliquée par les coachs au service de clients pouvant être des entreprises comme des particuliers.
    L’avis du spécialiste: Cette méthode existe depuis peu au Maroc. Elle s’avère particulièrement adaptée aux entreprises industrielles, au sein desquelles le climat social est constamment perturbé. La faute à un travail souvent trop répétitif et routinier.

    Karim AGOUMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc