×
Erreurs de casting
Erreurs de casting Par Ahlam NAZIH
Le 28/09/2022

Parmi les annonces de la rentrée universitaire, deux grandes nouvelles: un record de 2.350 recrutements pour les universités en 2023, et la fin des... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Traiteurs: C’est parti pour l’immatriculation des TNS

Par L'Economiste| Le 24/06/2022 - 09:42 | Partager
Traiteurs: C’est parti pour l’immatriculation des TNS

L’opération d’immatriculation des travailleurs non salariés (TNS) opérant dans le secteur des traiteurs a été lancée, jeudi à Casablanca, à l’initiative de la Fédération Marocaine des Traiteurs (FMT) et de la Chambre d’artisanat Casablanca-Settat.

Cette opération menée à travers le Royaume par la FMT, en coordination avec les Chambres d’artisanat et les autorités locales, vise à contribuer à la mise en œuvre du chantier de la généralisation de l’assurance maladie obligatoire (AMO) à travers l’immatriculation des travailleurs non salariés au registre national.

Intervenant conformément aux programmes gouvernementaux, la Fédération ambitionne, à travers cette initiative, de rehausser le niveau d’organisation des artisans du secteur, de faire valoir les droits des travailleurs non salariés la couverture maladie obligatoire ainsi qu’à lutter contre les pratiques informelles au sein du secteur des traiteurs.

A ce titre, la FMT invite l’ensemble des traiteurs à travers les différentes villes du Royaume à participer activement au succès de cette opération, par l’immatriculation des travailleurs non salariés au registre national à l’issue de laquelle ils bénéficieront de l’AMO.

La Fédération recommande également aux professionnels de veiller à l’immatriculation de leurs collaborateurs et d’accorder la priorité à l’emploi à ceux disposant d’un certificat d’immatriculation afin de garantir leurs droits, et au vu de l’importance juridique accordée à cette démarche de la part de l’Administration.

Par ailleurs, en vertu du renforcement du contrôle sur ce secteur par les institutions de tutelle, la FMT a appelé les professionnels à communiquer avec la catégorie de travailleurs ciblée et de prendre conscience de leur apport à la réglementation du secteur par l’accélération de la mise en œuvre et du déploiement de ce chantier.