×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Flash

Camaïeu, André, La Halle, Naf Naf… Vague de redressements judiciaires dans le prêt-à-porter

Par L'Economiste| Le 27/05/2020 - 11:43 | Partager
Camaïeu, André, La Halle, Naf Naf… Vague de redressements judiciaires dans le prêt-à-porter

Déjà touché avant la crise du Covid19 avec le redressement d’enseignes comme Orchestra Prémaman, le secteur du prêt-à-porter subit de plein fouet le confinement qui a lourdement impacté son activité.

Mardi 26 mai, Camaïeu a annoncé son placement en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lille. L’enseigne de prêt-à-porter féminin emploie 4.263 personnes, dont 3 884 en France et 451 à Roubaix, au sein de son siège. Elle est notamment présente au Maroc (Casablanca et Rabat). Elle compte 832 magasins, dont 634 en France et a réalisé un chiffre d’affaires de 677 millions d’euros en 2019. La direction compte présenter un plan de continuation. Ce n’est pas toutefois la première chaîne de prêt-à-porter à être mise en difficulté par la crise actuelle. Fin avril dernier, La Halle, enseigne de vente de vêtements et de chaussures forte de 6.000 personnes en France, était déjà en procédure de sauvegarde.

Son propriétaire, le groupe Vivarte, a indiqué mardi avoir reçu sept offres de reprise partielle de l'enseigne et va également demander son placement en redressement judiciaire. L’autre marque du même groupe, André, a été la première entreprise française du secteur à être en redressement judiciaire, depuis début avril après la fermeture de tous ses magasins.

Quant à Naf Naf, elle a été placée en redressement judiciaire vendredi 15 mai par le tribunal de commerce de Bobigny. Une audience est prévue au début du mois de juin, durant laquelle deux offres de reprises déposées seront étudiées.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc