×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Archives prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

Edition N° 5966 | Le 12/03/2021
Les importateurs de tapis originaire de Jordanie, d’Egypte et de Chine font l’objet d’une enquête antidumping. Ils s’activent beaucoup dans les souks, d’après nos investigations (voir pages 18 à 21). C’est le cas à Derb Ghalef et Koriâ à Casablanca, et de Casa Barata à Tanger. A Marrakech, les tapis orientaux sont vendus à Ârssat El Mâch. Ils sont commercialisés dans souk Al Had à Agadir. La...
Edition N° 5964 | Le 10/03/2021
Les morts tiennent toujours leur revanche! Après 12 années de procédures, l’affaire Brissot a été définitivement jugée au pénal. La Cour de cassation a déclaré, le 3 mars 2021, la villa des Brissot spoliée sur la base d’un faux testament notamment. «Son arrêt a été rendu après un mois de délibération ponctué de plusieurs reports», précise l’avocat de la partie civile, Messaoud Leghlimi. La...
Edition N° 5963 | Le 09/03/2021
L’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (Amith) réfute l’existence de pratiques anticoncurrentielles entre les producteurs locaux du tapis. Son affirmation vient appuyer sa plainte pour concurrence déloyale contre les tapis importés de Chine, Jordanie et Egypte. L’Amith soutient que «la seule pratique restrictive présente sur le marché est celle des importateurs»....
Edition N° 5963 | Le 09/03/2021
L’une des affaires les plus emblématiques  de spoliation foncière vient d’être jugée définitivement. La villa Brissot à  Casablanca a bel et bien été spoliée sur la base d’un faux testament, selon la Cour de cassation. Elle a rendu son arrêt le 3 mars 2021 à Rabat après un mois de délibération. Ce dossier est entre les mains de la justice depuis 2009. Date à laquelle des plaintes ont été engagées...
Edition N° 5961 | Le 05/03/2021
9.179 candidats à l’émigration «informelle» interpellés en 2020. Ce sont des personnes présentes sur le territoire national et n’ayant pas régularisé leur situation. La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a recensé  6.162 étrangers. Ses agents ont confisqué 663 titres de voyage (passeport) et pièces d’identité falsifiées. F.F.
Edition N° 5961 | Le 05/03/2021
On estime à 1,5 millions de personnes atteintes de pathologies rares au Maroc. L’errance diagnostique et la prise en charge demeurent une question majeure pour les patients et leurs familles. Les souffrants ont un parcours de santé semé de tests, de diagnostics erronés et de consultation de spécialistes. Leurs maladies sont souvent chroniques, évolutives et en général graves. Leur expression est...
Edition N° 5958 | Le 02/03/2021
Des familles d’origine syrienne, et même celles ayant acquis la nationalité marocaine, vivent un calvaire. Pas de visa pour leurs proches quel que soit le motif de leur déplacement au Maroc. L’une des familles peine à solder la succession de leur défunt père. Dans d’autres cas, les descendants ne parviennent pas à assister aux funérailles de leurs proches. Pour sa part, un ressortissant marocain...
Edition N° 5958 | Le 02/03/2021
Mercedes-Benz, Aleptex, Monte pull, Delta Bureau, Itkan, Alsa... des entreprises prestigieuses sont installées dans la zone industrielle de Lissasfa à Casablanca. Et pourtant l'artère principale du quartier, la fameuse route d'El Jadida presque impraticable, donne des sueurs froides aux automobilistes. L’Economiste en a fait l’expérience à moto de bout en bout. Les dernières pluies ont...
Edition N° 5957 | Le 01/03/2021
Medical Distrib a attaqué son ancien fournisseur américain pour «rupture abusive». Le distributeur a conclu en 2011 un contrat avec Boston Scientific International (BSI) sur la commercialisation des stents cardiovasculaires (Lire article). Pourquoi la société américaine a changé de partenaire après avoir pourtant alerté le ministère de la Santé sur «la concurrence déloyale et les dangers...
Edition N° 5957 | Le 01/03/2021
Accusé de concurrence déloyale, Cardio Plus plaide la non-rétroactivité de la loi n° 84-12 sur les dispositifs médicaux (Lire article). La mise sur le marché d’un dispositif médical n’obéissait pas à l’obtention préalable d’un certificat d’enregistrement des autorités sanitaires. Exigence désormais prévue par l’article 12 de la loi. Cardio Plus soutient se conformer à la réglementation depuis...
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc