×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Zapatero en Tunisie

Par L'Economiste | Edition N°:1850 Le 09/09/2004 | Partager

. Relations bilatérales, sécurité, Proche-Orient, Irak… LE chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, devait arriver hier en fin d’après-midi à Tunis pour une visite officielle de deux jours. Figurent à l’ordre du jour de cette visite, l’examen des relations bilatérales, la sécurité et la situation au Proche-Orient et en Irak, a annoncé l’AFP citant une source espagnole à Tunis.Zapatero, pour cette première visite en Tunisie depuis son accession à la tête du gouvernement espagnol, sera accompagné d’une quarantaine de hauts responsables, dont le ministre des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos.Durant son séjour, Zapatero devrait être reçu par le président Zine El Abidine Ben Ali et il participera avec son homologue, Mohamed Ghannouchi, à la 5e réunion annuelle mixte tuniso-espagnole.Outre les relations bilatérales, les entretiens du chef du gouvernement socialiste espagnol à Tunis porteront sur la lutte antiterroriste et la sécurité dans le cadre de l’espace euro-méditerranéen. L’Espagne qui assure en septembre la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’ONU a annoncé récemment qu’elle voulait construire une «alliance stratégique» avec les pays du monde arabo-musulman contre le terrorisme.La situation au Proche-Orient, notamment en Irak, devrait être également examinée, l’Espagne ayant décidé de mettre fin à la présidence militaire espagnole dans ce pays.Sur le plan de la coopération bilatérale, les deux pays signeront deux protocoles dans le domaine social et annonceront la conclusion de six accords de coopération à signer ultérieurement pour un financement total de 1,8 million d’euros, a-t-on indiqué.A noter que la contribution non remboursable de l’Agence espagnole de coopération internationale (AECI) en Tunisie est estimée à 12 millions d’euros pour la période 2004-2006, tandis que la valeur des échanges commerciaux se situe à quelque 800 millions d’euros par an.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc