×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Un guide pour comprendre l'international

Par L'Economiste | Edition N°:303 Le 06/11/1997 | Partager

«Techniques du commerce international»
Tahar Daoudi
prix: 180 DH

Négociations des contrats, circuit bancaire, moyens de financements internationaux... Un ouvrage sur les techniques du commerce international est sur le marché. Onze chapitres abondamment documentés vulgarisent les différentes procédures dans ce domaine. Exemples concrets et marocains à l'appui.


M. Tahar Daoudi récidive avec la publication d'un livre sur les «Techniques du commerce international». Cet ouvrage de 404 pages est conçu comme un guide pratique pour la conduite des opérations de commerce interna-tional.
Pour l'auteur, ce livre peut s'avérer d'une grande utilité pratique pour le chef d'entreprise qui veut s'informer et se remettre à jour pour mieux affronter le défi de la concurrence internationale.
Dans un souci pédagogique, M. Daoudi a opté pour le style simple en recourant à des exemples concrets et des schémas descriptifs. A titre d'exemple, les incotermes ont été présentés sous forme de schémas descriptifs faisant ressortir les obligations réciproques du vendeur et de l'acheteur. De même, des chek-lists, des documents ou des fiches de synthèse ont été utilisés en matière de crédit documentaire. L'effort de simpli-fication et de vulgarisation a été volontairement entrepris afin de permettre aux non-initiés d'a-ssimiler les multiples procédures complexes.

Cet ouvrage volumineux, composé de 11 chapitres, s'articule autour de quatre parties. La première, qualifiée de macro-environnement, vise à planter le décor. Elle traite de la nouvelle physionomie du commerce mondial et des mutations du commerce extérieur marocain.
La deuxième partie est consacrée au cadre juridique des opérations. M. Daoudi met l'accent sur l'élaboration du contrat commercial en tenant compte aussi bien du droit marocain que des règles internationales. Il y a longuement développé la Convention de Vienne sur les contrats de vente internationale de marchandises.

Gérer les flux d'informations


Dans la troisième partie baptisée «la logistique internationale», l'auteur examine les problèmes de transport, d'assurance, de dédouanement et le contrôle des flux d'informations. La pratique de l'échange de données informatiques (EDI) a été également abordée.
Quatrième partie: Les techni-ques de paiement et de financement internationaux sont passées à la loupe aussi bien sous l'angle du court, moyen ou du long terme. De longs développements seront en effet consacrés à la pratique du crédit documentaire et au financement des exportations. Un long chapitre est consacré aux manières de traiter avec la salle des marchés.
La force de ce livre émane du statut de la profession de son auteur. Cet ancien inspecteur de l'Office des Changes peut se targuer d'une expérience bancaire d'un quart de siècle qui l'a mené de la SMDC à la CNCA où il occupe le poste de directeur central des ressources financières à l'international. Ce profil de praticien l'a aidé à fournir un livre concret. Même des universitaires peuvent puiser dans cet ouvrage, tiré à 5.000 exemplaires à compte d'auteur, les matières et les cas concrets et marocains de leur enseignement.

Outre les professeurs et leurs étudiants, la publication s'adresse aux professionnels de l'interna-tional, qu'ils soient exportateurs, importateurs ou praticiens de banques.
M. Daoudi a déjà publié deux ouvrages dans ce domaine: «Réussir à l'export» et «Pratique de l'import». Quelle est la plus-value du présent ouvrage par rapport aux précédents? Selon l'auteur, son livre est «plus complet» et tient compte de toutes les évolutions récentes ayant affecté l'environnement national et international de l'entreprise. «Pour la première fois, toutes les nouveautés ont été introduites», indique l'auteur qui avance deux exemples: le fonctionnement du marché des changes interbancaire marocain, opérationnel depuis le 3 juin 1996 y a été longuement développé. De même les récentes révisions en matière d'encais-sement documentaire et de crédit documentaire ont été approfondies.

Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc