×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Microsoft recondamné par la justice

Par L'Economiste | Edition N°:1423 Le 25/12/2002 | Partager

. Désormais, Java sera intégré dans WindowsLa justice américaine a donné gain de cause à Sun Microsystems contre Microsoft. Ce dernier s'est vu obligé d'intégrer une version compatible de Java, développé par Sun, dans Windows. En application de la loi antitrust, Sun avait accusé Microsoft de forcer les compagnies à distribuer ou à utiliser des produits non compatibles avec Java. Il lui reproche aussi de distribuer illégalement sa propre version de Java en vue de renforcer son monopole.A noter que Java est un langage de programmation universel qui permet de nombreuses utilisations (animation et graphisme de sites Internet). Plus, les logiciels écrits en langage Java peuvent fonctionner quel que soit le système d'exploitation. D'où la menace potentielle qui pèse sur Windows, qui équipe neuf ordinateurs sur dix dans le monde. Rappelons que Microsoft a été déjà condamné en 2001 pour abus de position dominante. En effet, il a bel et bien tenté d'éliminer Java de peur qu'il ne devienne un système d'exploitation concurrent.Sun Microsystems est un fabricant de logiciels et d'équipements informatiques pour entreprises (serveurs, station de travail, etc.). Il entend rattraper le retard que lui a causé la concurrence déloyale de Microsoft. Mais s'il devait attendre l'aboutissement du procès pour obtenir réparation, le retard accusé ne peut être comblé. C'est pour cela qu'il souhaite que la justice rétablisse la société dans tous ses droits le plus tôt possible. Sun réclame en effet plus d'un milliard de dollars de dommages et intérêts comme réparation du préjudice subi. Toutefois, le procès ne devrait démarrer que dans un an. Mais déjà la décision de justice d'intégrer une version compatible de Java sur chaque ordinateur personnel est une victoire. Elle a pour but de remédier temporairement aux dommages que Microsoft a fait subir à Sun en attendant que le procès puisse avoir lieu. Ceci permet de mettre fin à la pratique de Microsoft projetant de fragmenter la plate-forme de Java, selon la déclaration du conseiller juridique de Sun. De son côté, Microsoft entend faire appel contre cette décision de justice rendue par le tribunal fédéral de Baltimore. Ses dirigeants déclarent être déçus par ce jugement qu'ils entendent casser près la cour d'appel. A rappeler enfin que Microsoft bute contre de nombreux litiges, en particulier avec les sociétés AOL, Be et Brust.Com, l'Union européenne et une plainte des consommateurs américains. A. J. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc