×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

L’Otan va rétablir ses relations formelles avec la Russie

Par L'Economiste | Edition N°:2977 Le 05/03/2009 | Partager

L’OTAN va restaurer aujourd’hui jeudi ses relations formelles avec la Russie, après six mois d’interruption dus au conflit russo-géorgien. Tout en réaffirmant l’importance de son partenariat avec la Géorgie et l’Ukraine pour préserver son unité. Selon les termes de ce compromis, les ministres des Affaires étrangères de l’Otan, qui se réunissent ce jeudi à Bruxelles, annonceront la tenue prochaine d’une session extraordinaire du Conseil Otan-Russie au niveau ministériel. Et de l’autre, ils se réuniront dès l’après-midi avec leurs homologues ukrainien et géorgien au sein des Commissions Otan-Ukraine et Otan-Géorgie, des réunions ajoutées au dernier moment. Les deux ex-républiques soviétiques aspirent à adhérer un jour à l’Otan au grand dam de Moscou, qui a multiplié ces derniers mois les confrontations militaire ou gazière avec elles. Avec ce compromis, l’Otan concilie les vues des partisans et des adversaires en son sein d’une reprise rapide du dialogue avec Moscou. Rappelons que les relations Otan-Russie avaient été gelées le 19 août par les 26 pays alliés pour sanctionner la réaction, jugée par eux «disproportionnée», de Moscou à l’offensive de la Géorgie pour recouvrer sa république séparatiste d’Ossétie du Sud. En décembre, cependant, l’Alliance atlantique avait chargé son secrétaire général Jaap de Hoop Scheffer de renouer «progressivement» le contact avec les Russes de manière informelle, dans la perspective d’une reprise officielle des travaux du Conseil Otan-Russie. Notons que les Etats-Unis et la Russie vont tenter de repartir sur de nouvelles bases, après des années de tensions, au cours d’une rencontre ce vendredi à Genève entre la nouvelle secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton et son homologue russe Sergueï Lavrov. F. Z. T.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc