×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Immigration: Annan exhorte l'Europe à ouvrir ses frontières

Par L'Economiste | Edition N°:1696 Le 03/02/2004 | Partager

. Sans les immigrés, le vieux continent aura du mal à faire tourner son économie“L'immigration est une aubaine et non un problème pour l'Europe”, est le principal message véhiculé par Kofi Annan, secrétaire général de l'ONU, qui a reçu jeudi 29 janvier au Parlement européen le prix Sakharov pour la défense des droits de l'homme. Cette distinction lui a été remise pour l'ensemble du personnel de l'ONU et en hommage à l'envoyé spécial en Irak, Sergio Vieira de Mello, et à d'autres employés des Nations unies tués dans l'exercice de leurs fonctions.“Une Europe fermée signifierait une Europe plus dure, plus pauvre, plus faible et plus vieille (...). Les migrants font partie de la solution, non du problème”, a indiqué Annan devant les eurodéputés. D'après Annan, les sociétés européennes, dont la population vieillit, ont besoin des immigrants. Sans les immigrés, les pays de l'UE pourraient à l'avenir manquer de main-d'œuvre pour faire tourner l'économie et assurer certains services, avec pour corollaire le marasme et la stagnation. En outre, Annan a invité l'UE à se doter d'une politique généreuse en matière d'immigration et de droit d'asile. Néanmoins, il a déploré les efforts pour restreindre l'immigration légale, qui jettent de nombreux migrants dans le drame de la clandestinité.En effet, nombreux sont les immigrants illégaux qui se retrouvent à la merci de trafiquants d'êtres humains et d'employeurs sans scrupules, créant une “crise silencieuse des droits de l'homme (qui) est une honte pour notre monde”, a-t-il dénoncé. Critiquant les politiques anti-immigration qui ont émergé récemment sur le continent, Annan a exorté l'UE à lutter contre les faux stéréotypes concernant les immigrants. “Le public a été abreuvé d'images montrant un flot d'arrivants non désirés et évoquant des menaces pour leur société et leur identité. Dans le processus, les immigrants ont parfois été stigmatisés, diffamés et même déshumanisés.” Pour sa part, Pat Cox, président du Parlement européen, a salué Annan et le personnel de l'ONU pour leur travail et a souligné que l'Europe “avait la responsabilité” de ne pas se murer dans une forteresse. Synthèse L'Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc