×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Forum mondial à Istanbul
«Protéger» l’eau avant qu’il ne soit trop tard

Par L'Economiste | Edition N°:2984 Le 18/03/2009 | Partager

. La population mondiale passera à 9 milliards en 2050. La demande en eau devrait augmenter de 64 milliards de m3/anLe Forum mondial de l’eau s’est ouvert lundi 16 mars à Istanbul en présence de plus de 20.000 personnes sur une mise en garde: l’humanité doit impérativement protéger l’eau, alors que la croissance démographique et le changement climatique menacent les ressources.«Il n’y a pas, pour l’instant, de guerres de l’eau, mais il y a une crise de l’eau», a résumé Laurent Stefanini, ambassadeur délégué à l’environnement, en marge de la présentation du Partenariat français pour l’eau (PFE).La population mondiale devrait passer de 6,5 milliards d’humains aujourd’hui à 9 milliards en 2050. Suivant ce rythme, la demande en eau devrait augmenter de 64 milliards de m3/an, selon l’ONU.«A cet instant de l’histoire de l’eau, nous nous trouvons confrontés à un défi majeur: utiliser plus de ressources en eau et en même temps les protéger, les valoriser, les conserver et même les réutiliser», a averti Loïc Fauchon, président du Conseil mondial de l’eau, coorganisateur de l’événement avec la Turquie.Le spectre du changement climatique alourdit un peu plus un tableau déjà sombre.«Il sera ressenti d’abord et avant tout à travers l’eau, que ce soit avec les sécheresses, les inondations, les ouragans, la fonte des glaces ou la montée des océans», a rappelé Mark Smith, qui dirige l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).L’ouverture du Forum à Sutluce, quartier populaire situé sur la rive européenne d’Istanbul, a été marquée par des heurts entre manifestants et forces de l’ordre.La police stambouliote a dispersé par la force un groupe d’environ 300 personnes, scandant des slogans tels que «l’eau n’est pas à vendre». Un mini-sommet a rassemblé une dizaine de chefs d’Etat et de gouvernement, parmi lesquels le président irakien Jalal Talabani, mais aussi Apisai Ielemia, Premier ministre du petit archipel de Tuvalu, dans le Pacifique, directement menacé par la montée des océans.Rappelant que des «milliers d’enfants meurent chaque jour en raison de complications liées à la consommation d’eau non potable», le président turc, Abdullah Gül, a jugé que l’eau devait être une priorité «au plus haut niveau politique». Si l’aide dans le secteur de l’eau a enregistré une hausse depuis 2001, après une période de déclin dans les années 90, elle reste à ce jour insuffisante, selon un rapport de l’OCDE officiellement publié mardi 17 mars.Les plans de relance en cours sont toutefois porteurs d’«espoir» dans le domaine de l’eau, a estimé le secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurria.«Regardez le contenu du plan Obama, regardez le contenu du plan chinois», a-t-il ajouté, jugeant qu’ils comportent des orientations encourageantes sur l’eau, même lorsqu’elles restent à préciser. «Lorsqu’ils parlent d’infrastructures, la plupart de ces plans restent vagues et il est difficile de savoir ce qu’ils contiennent vraiment», a reconnu le secrétaire général de l’OCDE. «Le risque est que tout le monde se quitte avec de bonnes idées ou de bonnes résolutions sans avoir les outils pour les mettre en oeuvre», a noté Stefanini, appelant de ses voeux à un véritable suivi entre les forums, qui ont lieu tous les trois ans.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc