×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Dossier Tourisme
Où partir cet été: Ce que proposent les agences

Par L'Economiste | Edition N°:1301 Le 28/06/2002 | Partager

. Des destinations comme l'Extrême-Orient ou l'Amérique latine émergent. Pour ceux qui restent au pays, l'offre n'est pas assez étofféeC'est l'été, la saison du farniente et de la détente. Beaucoup ne songent qu'à faire bronzette quelque part après une année de labeur. Les destinations, ce n'est pas ce qui manque, mais les goûts et surtout les bourses sont déterminants. Ceux qui ont le privilège de pouvoir s'offrir un séjour à l'étranger n'auront que l'embarras du choix.Les agences de voyages rivalisent en effet pour offrir des packages plus intéressants les uns que les autres. Mais l'attrait de la proximité est toujours fort, font remarquer les professionnels. Ils sont confortés dans leurs propos par l'enquête sur le tourisme intérieur. Pour la saison 2000-2001, la France figure en tête des destinations classiques à l'étranger (102.000 voyages), suivie de l'Espagne (43.000). Ces deux destinations sont généralement choisies hors circuit commercial. La proximité aidant, les vacanciers préfèrent y aller directement sans passer par les agences de voyages. Cela est dû aussi au fait que la majorité ne programme pas ses vacances suffisamment à l'avance. C'est notoire, les Marocains s'y prennent toujours au dernier moment. Ils planifient rarement leurs vacances et se décident in extremis, déplorent des voyagistes. Moins de 400.000 voyages ont fait l'objet d'une réservation en 2001, soit un peu plus de 5% du total selon la même enquête. Outre ces destinations classiques, les voyages organisés vers des pays comme l'Egypte, la Turquie, le Liban… ont plus que jamais la cote, estiment les professionnels. La destination Egypte recueille les faveurs de la clientèle, d'autant plus que l'obtention du visa ne relève pas du parcours du combattant et les tarifs restent plutôt abordables. En effet, à partir de 5.775 DH (HT), Atlas Voyages, par exemple, offre une semaine au Caire avec possibilité de crédit sur six mois. De même, une semaine combinée Caire-Hurghada, pour les férus de la plongée sous-marine, coûte dans les 7.285 DH (HT) par personne en chambre double. Une autre agence, Marjana Voyages, propose le combiné Caire-Alexandrie (une semaine) à partir de 6.730 DH(1). . Evasion et dépaysementLa Turquie, malgré ses tremblements de terre, continue d'attirer le touriste marocain. Cette destination allie à la fois loisirs et shopping pour un coût raisonnable. Toutefois, le pays n'est plus desservi par une ligne aérienne directe. Il faut obligatoirement transiter par un autre pays (Tunisie, Malte…). Certaines agences proposent la Turquie dans un package de plusieurs destinations dans la région du Moyen-Orient. C'est le cas d'Ico Tours qui a concocté un séjour de quinze jours au Caire-Hurghada-Istanbul pour 12.500 DH. La destination Caire-Hurghada-Damas-Beyrouth figure également au programme de l'agence, le tout à 13.500 DH. Pour ceux qui, ayant déjà fait le tour de l'offre traditionnelle, sont à la recherche d'évasion et de dépaysement total, ils auront l'embarras du choix entre plusieurs destinations exotiques en Extrême-Orient ou en Amérique latine. Une semaine en Inde (circuit Triangle d'or) coûte 14.600 DH HT chez Atlas Voyages. Un séjour de dix jours à Bali (Indonésie) revient à 17.200 DH HT et un combiné Bangkok-Dubaï à 11.500 DH HT toujours. De l'autre côté de l'Atlantique, des destinations, auxquelles on ne pensait même pas, commencent à émerger. Aujourd'hui, des agences comme Marjana Voyages tentent des pays tels le Costa Rica, l'Argentine, le Mexique, Cuba ou le Brésil. Mais bien évidemment, ces destinations exotiques sont relativement chères par rapport aux séjours en Méditerranée ou au Moyen-Orient, “pour la simple raison que le billet d'avion pèse sur le prix total”, explique un professionnel. A titre d'exemple, un séjour à Cancun (Mexique) coûte la bagatelle de 23.885 DH en hôtel 5 étoiles Luxe (Marjana Voyages). Dans le même pays, un circuit de villes coloniales et cocotiers est proposé par Atlas Voyages à 17.375 DH HT et une semaine à Rio de Janeiro à 11.050 DH HT. Pour les personnes désireuses de passer leurs vacances au pays de l'Oncle Sam ou au Canada, un combiné New York-Orlando est vendu par Atlas Voyages à 11.780 DH HT. Une semaine à Montréal coûte 9.230 DH HT dans un hôtel 4 étoiles. A partir de 6.230 DH, l'agence québécoise DMC Transat propose, à travers un réseau d'agences marocaines associées, un séjour à Montréal en hôtel 3 étoiles. Et pour faire plaisir aux enfants, Marjana Voyages offre un spécial famille comprenant une semaine Miami-Orlando avec les tickets d'entrée aux différents parcs à thèmes de Disney World (Epcot, Magic Kingdom, MGM Studios…). Le tout à 14.275 DH par personne en chambre triple avec réduction pour les enfants entre trois et neuf ans. Là bien sûr, il faut avoir un gros budget voyages.


Mon cher pays

our ceux qui auront choisi de rester dans le pays pour des raisons financières ou simplement par tempérament, les occasions ne manquent pas non plus. Mais l'offre reste nettement moins importante que pour les destinations étrangères. A côté des packages liés aux festivals et autres moussems qui fleurissent durant la saison printemps/été (musiques sacrées de Fès, gnaoua et musiques du monde à Essaouira ou les arts populaires à Marrakech…), les agences ciblent surtout les familles. C'est bien pensé car le Marocain ne voyage généralement jamais seul. Atlas Voyages propose par exemple des offres spéciales famille: une semaine à Tétouan à 2.220 DH(2) par personne en demi-pension au Holiday Club M'diq ou à Tanger pour 1.330 DH par personne à l'hôtel Chellah. Les professionnels reconnaissent qu'il existe une forte demande pour le nord, mais les prix restent élevés par rapport au sud car la capacité d'hébergement y est plus faible. Le nord demeure donc hors de la portée de la majorité des budgets. Les destinations du sud se sont développées récemment, mais elles offrent un produit qualitativement supérieur, selon l'étude sur le tourisme intérieur. Agadir recueille en effet tous les suffrages tant auprès des nationaux que des étrangers, fait remarquer un directeur d'agence. Pour les inconditionnels du sud, Atlas Voyages propose un spécial thalassothérapie à Essaouira (une journée de cure avec 4 soins hydrothérapie et 2 nuits en demi-pension à l'hôtel Sofitel Mogador à 2.250 DH). Un programme social pour familles de fonctionnaires comportant des appartements pour 5 à 6 personnes est également prévu par Marjana Voyages à partir de 560 DH/jour. Un appartement pour quatre personnes coûte 1.000 DH/jour à l'hôtel-club Yasmine Negro à Tétouan en juillet et 1.250 en août. Mais bien sûr, ce n'est pas le même standing. Pour comparaison, un séjour, offert par la même agence, dans un hôtel 4 étoiles en Espagne coûte à partir de 605 DH/jour en chambre double. A. E.--------------------------------------------------------------------------(1) Les prix varient selon les étoiles de l'hôtel et la chambre double ou single.(2) Ce qui équivaut à peu près à la dépense annuelle par voyage, selon l'étude du ministère du Tourisme.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc