×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Dakhla
Une première opération d’embauche exceptionnelle

Par L'Economiste | Edition N°:3422 Le 13/12/2010 | Partager

. 74 diplômés bénéficiaires. Un taux de chômage de 19,1%Ils sont 74 diplômés à profiter de la première opération d’embauche exceptionnelle. Les décisions d’embauche dans la province de Dakhla leur ont été remises lors d’une cérémonie qui a eu lieu en fin de semaine dernière au siège de la wilaya de la Région Oued Eddahab-Lagouira. En fait, ce n’est que la première phase de la démarche d’embauche de plusieurs diplômés dans différents secteurs de la fonction publique relevant des ministères de l’Intérieur, de la Justice, de l’Agriculture, de l’Enseignement et de la Santé et ce, au niveau de différentes régions du pays. Les décisions d’embauche pour les 74 diplômés ont été réparties de la manière suivante: 5 postes au ministère de la Santé, 13 à celui de la Justice, 27 à l’Education, 28 au département de l’Intérieur et 1 poste à celui de l’Agriculture. Il faut souligner que le choix des profils des candidats a été axé autour de critères de sélection dont l’ancienneté des diplômes et leur situation familiale. Une opération de cette envergure est importante d’autant plus qu’elle participe à diminuer le taux de chômage dans cette province du sud et démontre la volonté de l’Etat de résoudre les problèmes sociaux. «Cette décision d’embauche exceptionnelle n’est qu’une première tranche, elle sera suivie par d’autres initiatives au cours de l’année prochaine», souligne Hamid Chabar, wali de la Région Oued Eddahab-Lagouira, qui a appelé les bénéficiaires de cette opération en tant qu’ambassadeurs de la province, à faire preuve d’abnégation, de dévouement et de sérieux dans leur travail. Il leur a, par ailleurs, souhaité réussite et succès dans leur parcours professionnel.De son côté, Sid Ahmed Bakkar, président du Conseil régional de la Région Oued Eddaha-Lagouira, a rappelé que des efforts vont être déployés afin de généraliser cette opération à l’ensemble des provinces du sud. Pour rappel, le taux d’activité dans les régions du sud (Oued Eddahab-Lagouira, Laâyoune-Boujdour-Sakia Al Hamra et Guelmim-Smara) atteint à peine 43,9% de la population âgée de 15 ans et plus. Le taux de chômage est, quant à lui, très accentué dans ces régions. Pour l’ensemble, il est de l’ordre de 19,1%. Soit donc un taux largement au-dessus de la moyenne nationale qui est de 9,8%. En milieu urbain, il dépasse les 20% alors que dans le rural il est de 17%. Tout cela pour une population de 135.000 habitants dans la seule Région d’Oued Eddahab-Lagouira. Sur cette population, 84.000 personnes résident dans des zones urbaines enregistrant ainsi un taux d’urbanisation de 62,2%. De notre correspondante, Fatiha NAKHLI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc