×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Casablanca/intempéries
Encore difficile de circuler sur la route de Zenata

Par L'Economiste | Edition N°:3422 Le 13/12/2010 | Partager

. Plus de 8.000 véhicules l’empruntent chaque jour. Trois points bas submergés par les eauxDepuis près de deux semaines, le trafic est perturbé sur la route de Zenata (route régionale n°322). Suite aux dernières précipitations, d’énormes flaques d’eau se sont formées et ont submergé la chaussée le long de cette route côtière reliant Mohammédia à Casablanca. Fermée puis rouverte à la circulation, cette voie, empruntée quotidiennement par plus de 8.000 véhicules, est toujours difficile à prendre, plus précisément entre les points kilométriques n°10 et 14,5. Près de 7 kilomètres ont été affectés par les pluies exceptionnelles qui se sont abattues sur la métropole et sa périphérie. «Après le débordement de Dayat Al Marja, l’eau a envahi les trois points bas de la route. Ce qui a rendu la circulation quasi-impossible», explique un responsable à Mohammédia. Depuis vendredi 3 décembre, les équipes du département de l’Equipement ont entamé les travaux de pompage pour drainer les eaux vers l’océan. A l’heure où nous mettions sous presse, les travaux étaient toujours en cours pour évacuer complètement la partie inondée grâce à l’aménagement d’un canal de drainage. En attendant, les Casablancais se trouvent dans l’obligation de dévier vers l’autoroute pour se rendre à Mohammédia et inversement. En tout cas, les automobilistes ont une raison supplémentaire d’être en colère contre les responsables locaux. En effet, après les bouchons, c’est l’état des routes qui les met en rogne. A signaler que l’élargissement de la route de Zenata (près de 17 kilomètres au total) figure parmi les projets du département de l’Equipement. Son élargissement à 2x3 voies sur 6 kilomètres entre Aïn Sebaâ et Douar Harbili (entre le PK4 et le PK10) est très attendu. Le projet entre dans le cadre du nouveau schéma visant la connexion routière et ferroviaire entre le port de Casablanca et la plateforme logistique de la ville nouvelle de Zenata. S’ajoute à cela l’élargissement à 2 x 2 voies sur 5 kilomètres de la route nationale n° 9, entre la route de Zenata et Aïn Harrouda et l’aménagement d’un carrefour.En somme, la connexion routière du port de la capitale économique vers la plateforme conteneurs de Zenata concerne une longueur totale de 20 km et devrait permettre la fluidification des flux de marchandises entre les deux zones.Bouchra SABIB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc