×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Après Valeo, l’Etat français investit dans le groupe Daher

Par L'Economiste | Edition N°:2977 Le 05/03/2009 | Partager

. Il bénéficie d’une augmentation de capital de 80 millions d’euros . Le groupe est présent à Tanger à travers DL AérotechnologiesLe Fonds Stratégique d’Investissement (FSI) annonce avoir finalisé son entrée au capital de l’équipementier aéronautique français Daher dans lequel il détiendra une part de 17%. Daher bénéficiera d’une augmentation de capital de 80 millions d’euros, souscrite en majorité par le FSI, ainsi que par les fonds Aerofund I et II, gérés par la société de gestion ACE management. A l’issue de l’opération, le FSI détiendra 17% du capital et les deux fonds Aerofund 3%, a précisé un porte-parole du FSI. Créé cet automne à l’initiative du président Nicolas Sarkozy et détenu à 51% par la CDC, le FSI a vocation à soutenir le financement des PME innovantes et à défendre des entreprises jugées stratégiques. Présenté comme un «fonds souverain» à la française, il dispose de six milliards d’euros de capacité d’investissement, l’objectif des pouvoirs publics étant de porter cette capacité à environ 20 milliards d’euros cette année.Le FSI a déjà réalisé un premier investissement fin février dans l’équipementier automobile Valeo, durement touché par l’effondrement du secteur (www.leconomiste.com du 2 mars 2009). L’augmentation de capital de Daher lui permettra, dans les cinq années à venir, d’investir 585 millions dans les secteurs aéronautique et nucléaire, précise le FSI, qui entend participer «activement» aux instances de gouvernance d’une société qui emploie actuellement quelque 7.000 salariés dans 12 pays. Les fonds Aerofund I & II, soutenus par la CDC et par les principaux groupes industriels du secteur aéronautique (EADS et sa filiale Airbus, Safran), ont vocation à aider au développement des équipementiers du secteur. Le groupe Daher est présent au Maroc depuis 2001. Sa filiale DL Aérotechnologies fabrique des matériaux composites dans la zone franche de Tanger. Le secrétaire d’Etat à l’Industrie, Luc Chatel, a indiqué que le Fonds stratégique d’investissement (FSI) pourrait investir aussi dans le constructeur et équipementier automobile Heuliez. Etabli à Cerizay (Deux-Sèvres), Heuliez emploie plus de 1.300 personnes en France, en Espagne et en Slovaquie.«Il y a aujourd’hui beaucoup de dossiers en cours d’instruction» par le FSI, a-t-il déclaré lors de son audition par la commission des Affaires économiques de l’Assemblée. Et «Heuliez est potentiellement une entreprise qui peut voir le FSI rentrer» à son capital, a-t-il ajouté. «Nous avons demandé à Oséo (banque d’aide publique aux PME) d’intervenir pour permettre l’accès aux financements d’Heuliez. Ensuite il y a des réflexions au niveau des fonds propres sur l’avenir du groupe Heuliez», a-t-il précisé. Mais «on ne peut pas en dire plus aujourd’hui», a-t-il ajouté.J. K.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc