×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Agadir: L’université s’ouvre sur son environnement

Par L'Economiste | Edition N°:3416 Le 02/12/2010 | Partager

. Une trentaine de formations professionnalisantes . Appel à candidature pour l’inscription aux études doctorales L’université ne cesse de renforcer son offre en formation. Depuis trois ans, en effet, plusieurs nouveaux masters professionnalisant dans divers domaines ont été mis en place. Il s’agit, entre autres, du tourisme, du patrimoine et de la culture amazighe. C’est ce qu’a annoncé Abdelfadil Bennani, président de l’Université Ibn Zohr, la semaine dernière lors d’une conférence de presse. L’objectif de ces filières est, bien sûr, de s’adapter à l’activité économique de la région mais aussi de s’orienter vers les formations offrant de véritables opportunités de travail. Celles-ci sont en fait dans les zones de l’offshoring, du tourisme, des énergies renouvelables, de l’environnement, du travail social, du cinéma, de l’agroalimentaire et de l’agriculture dont notamment les produits du terroir. Pour accompagner le développement de ces filières et répondre à la demande en ressources humaines qualifiées des entreprises de la région, l’Université Ibn Zohr propose 17 licences fondamentales, 30 licences professionnelles, 14 masters et 23 masters spécialisés. Parallèlement au renforcement de l’offre en formation, l’université a aussi multiplié le nombre de ses établissements. Outre l’ouverture de la faculté de Taroudant cette année, d’autres projets du genre sont au programme. Il s’agit de la construction d’une école supérieure de technologie à Laâyoune, d’un campus des facultés à Aït Melloul, d’une faculté de médecine et de pharmacie et d’un club de l’Université Ibn Zohr. Une démarche de proximité pour rapprocher l’université des étudiants de la région, mais aussi désengorger les établissements d’Agadir tout en offrant de nouvelles places dans ces derniers. En effet, il est question d’augmenter en 2012 le nombre d’étudiants. Pour l’heure, afin d’accompagner les inscrits de cette année, l’Université Ibn Zohr a mis en place un nouveau dispositif au sein de ses établissements d’enseignement pour une meilleure intégration de l’étudiant. Pour ce faire, les dirigeants de l’université ont intégré dans leur démarche d’accompagnement des étudiants, le tutorat assuré par des doctorants et des étudiants modèles en master. D’un autre côté, pour faire face au déficit en matière de personnel pédagogique, l’Université Ibn Zohr lance trois avis de concours d’accès aux études doctorales. L’appel à candidature pour l’inscription en doctorat au titre de l’année 2010-2011 concerne les filières de l’anglais, l’histoire et celle de langues et communication. Les dossiers doivent être déposés à la Faculté des lettres et des sciences humaines d’Agadir ou adressés par voie postale, au doyen de la faculté, au plus tard le 30 décembre 2010. De nos correspondantes, I. Bo & M. A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc