×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Mawazine: Et de trois!

Par L'Economiste | Edition N°:1752 Le 21/04/2004 | Partager

. Le Festival des musiques du monde aura lieu à Rabat du 18 au 26 mai . Cette édition sera tournée sur les rythmes asiatiques. Le budget est estimé à 8,5 millions de DHRabat vibrera aux rythmes de l’Asie du 18 au 26 mai. Et ce, lors de la troisième édition du Festival Mawâzine. Ainsi, le programme prévoit deux spectacles qualifiés de légendaires par Abdeljelil Lahjomri, président de Mawazine. Il s’agit du ballet royal du Cambodge, que l’Unesco s’est empressée de classer patrimoine oral et immatériel de l’humanité. Le deuxième spectacle est baptisé “les marionnettes sur eau du Vietnam”. Il sera présenté au jardin d’essais. Toujours sur le registre asiatique, la troupe coréenne Chong Dong alliera musique traditionnelle et danses contemporaines. La Chinoise Ling Ling Yu donnera un concert de musique classique de son pays.Ce festival sera également marqué par un light-show projeté sur les remparts de la Kasbah des Oudayas. Ce spectacle de clôture du festival “son et lumière” retracera les moments forts de l’histoire de Rabat. Le scénario comporte plusieurs tableaux relatant des étapes de l’histoire des deux rives du Bouregreg. Ce spectacle pourra être isolé du festival pour continuer tout seul s’il trouve des moyens d’encouragement, a dit en substance Lahjomri lors d’un point de presse donné hier à Rabat. Entre-temps, le menu de ce festival sera riche. Ainsi, ses deux axes principaux que sont l’Afrique et l’Amérique latine seront maintenus. Le Mali, la Guinée mais aussi l’Argentine, le Mexique, la Colombie y seront dignement représentés. Le Maroc participe à cette manifestation à travers Hassan et Jalila Mégri. Rappelons que le budget du festival est estimé à 8,5 millions de DH, financé par des aides de la wilaya et les habituels sponsors. Le ministère de la Culture a apporté son appui en ouvrant les sites de la capitale pour accueillir le festival. En marge de la manifestation, Mawazine réunira pour la première fois les responsables des festivals marocains (Fès, Essaouira, Marrakech, Asilah…) et étrangers (Egypte, Jordanie, Liban et Tunisie). L’objectif est de parvenir à une harmonisation des manifestations, tout en préservant les spécificités de chacune festival, note le communiqué.M. C.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc