×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 29/11/2021
Explications

A la moindre blessure, on coupe tout le membre pour éviter la gangrène; c’est la médecine du Moyen...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Que Dit la Loi? - Les échos du BO

Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:6043 Le 30/06/2021 | Partager
traducteurs-043.jpg

Les listes 2021 des experts judiciaires et traducteurs assermentés près des tribunaux sont enfin disponibles au Bulletin officiel (BO). Son édition n°6995 bis du 14 juin 2021 a été publiée avec six mois de retard! La mise à jour des tableaux d’experts judiciaires et traducteurs assermentés relève du ministère de la Justice. Plus exactement de sa direction des affaires civiles qui s’occupe des auxiliaires de justice.
L’Imprimerie officielle n’est donc pas responsable de cette diffusion tardive.
Par ailleurs, les tableaux des experts se répartissent en deux catégories. Le premier est celui de ceux enregistrés au niveau national C’est-à-dire des 19 arrondissements judiciaires, à l’exception de Taza et Al Hoceïma. Le second tableau concerne les experts agréés près des 21 cours d’appel. Ces juridictions chapeautent les arrondissements judiciaires qui regroupent aussi des tribunaux de première instance.
La présidence du ministère public a reçu 193 plaintes en 2019 et a engagé des enquêtes sur la totalité des plaintes contre des experts judiciaires.
Les investigations se sont soldées par 31 dossiers classés, 19 poursuites (avec une interdiction temporaire d’exercer et une radiation) et 50 étaient en cours de traitement à fin 2019.
Par ailleurs, 14 plaintes ont été déposées contre des traducteurs assermentés. Il y a eu un seul avertissement en 2019. La majorité de ces auxiliaires de justice pratique l’allemand, l’anglais, l’espagnol, l’italien, l’espagnol et le français. Un seul traducteur est spécialisé en hébreux, David Maman, et un autre, Abdelilah Satii, en langue russe. Les deux exercent à Casablanca.

 

 

 

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite