×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 29/11/2021
Explications

A la moindre blessure, on coupe tout le membre pour éviter la gangrène; c’est la médecine du Moyen...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Déchets ménagers: Berkane digitalise sa gestion de collecte

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5940 Le 04/02/2021 | Partager
Flotte géo-localisée, applis de tracking, caméras de contrôle… un suivi de A à Z
Avec la nouvelle SDL, -30% de charges qu’avec un système classique

Berkane s’enorgueillit d’être une province pionnière en matière de gestion intelligente de collecte des déchets ménagers et assimilés. Le service qu’elle vient de lancer via sa Société de développement local «Marafik Berkane» est numérisé à 100%. Toute sa flotte est géo-loca­lisée avec des applications de suivi, des caméras de contrôle couvrant l’opération de collecte des déchets ménagers de A à Z.

dechets-menagers-berkane-040.jpg

La modernisation de la flotte des véhicules de ramassage des déchets ménagers et assimilés et le recours à des tricycles et motos électriques contribuera à l’amélioration de la qualité de vie des populations (Ph. AK)

Le tout articulé autour d’un système informatisé en mesure d’apporter, en temps réel, des solutions appropriées, aux différentes difficultés rencontrées par les équipes de ramassage sur le terrain. Et pour assurer une meilleure identification des points noirs, gestion des pesées des bacs, traitement des données, conduite informatisée des ramassages et des temps de passage.

Sur le terrain 25 véhicules ( dont 8 bennes tasseuses 5ème génération, 1 balayeuse, 1 camion aspirateur, 2 bennes TP, 6 bennes satellites, 4 bennes-empereurs plus des véhi­cules d’intervention rapide) et une quarantaine de tricycles et motos électriques, se chargent de la cou­verture de toutes les communes de Berkane. Tout un arsenal pour assu­rer une meilleure gestion du service de la propreté et une rationalisation des dépenses.

«La SDL économise aux seize communes de la province de Berkane 30% des charges finan­cières par rapport à une gestion déléguée des déchets ménagers et assimilés» a expliqué Mohamed Ali Habouha, gouverneur de la province de Berkane lors du lancement effec­tif, le 1er février dernier, du service de collecte intelligente des déchets ménagers et assimilés.

Tout en pré­cisant que c’est la première fois, au Maroc, qu’une Société de dévelop­pement local s’occupe de la gestion des déchets ménagers et assimilés, au lieu d’une société privée. Ce qui impliquera davantage les communes dans la résolution des problèmes ayant trait au tri, respect des normes environnementales et suivi. Celles-ci sont d’ailleurs toutes actionnaires de la SDL «Marafik Berkane», avec une participation de 400.000 DH chacune. La commune de Berkane a, elle, misé 800.000 DH.

Par ailleurs, et dans le cadre de l’ouverture de la SDL sur son envi­ronnement socio-économique, plu­sieurs partenariats ont été conclus avec des coopératives et entreprises émergentes locales pour la fabrica­tion d’équipements (bacs et bennes à ordures ménagères) ainsi que l’amé­nagement des espaces verts, refuges et autres places publiques. «Une meilleure gestion de la collecte des déchets ménagers passe impérative­ment par l’amélioration du cadre de vie de la population», confie à L’Eco­nomiste Rachid El Mrabet, DG de la SDL Marafik Berkane.

Reste à préciser que 19 millions de DH ont été débloqués pour l’ac­quisition de la nouvelle flotte et que les démarches sont entreprises pour assurer un tri sélectif à la source. Le tout sera acheminé vers une usine de méthanisation de déchets (opération­nelle en 2022) pour produire du bio­gaz et du compost et fonctionner dans un principe d’économie circulaire: rien n’est jeté, tout est valorisé.

Une SDL sous forme de Business Unit

Créée en juillet 2018, conformément aux dispositions de la loi organique n° 113-14 relative aux communes de la province de Berkane, la société de développement local «Marafik Berkane», cible la gestion et le développement de quinze secteurs socio-économiques de la pro­vince. La SDL «Marafik Berkane», organisée sous forme BU (busi­ness unit) par secteur, ambitionne d’assurer une meilleure gestion des services figurant dans ses statuts. L’objectif final est de devenir le bras économique des communes, capable de répondre aux différents défis de la province, en termes de qualité de service, création de l’emploi et encouragement de l’entreprenariat. A travers la gestion de l’ensemble des services communaux, la stratégie de développement de la SDL est axée sur trois principes fondamentaux: L’excellence en matière de qua­lité de services, le développement de l’écosystème de l’innovation et l’entreprenariat dans un cadre d’économie circulaire et la mutualisation des ressources et des moyens.

De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite