×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Détroit: Marseille connectée à partir de Tanger Med

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5896 Le 02/12/2020 | Partager
Une liaison bi-hebdomadaire pour connecter les deux rives
Elle est desservie par La Méridionale dès ce mercredi

Une nouvelle connexion pour le port Tanger Med. Cette fois, c’est la ville de Marseille qui sera connectée par une liaison maritime mixte fret et passagers par la compagnie La Méridionale dès ce mercredi. La liaison est lancée avec une fréquence de deux voyages par semaine, une troisième fréquence sera programmée au courant de l’année 2021.

tanger-med-096.jpg

Grâce à cette nouvelle connexion avec Marseille, c’est la France et le sud de l’Allemagne qui sont désormais à portée de Tanger Med (Ph. Adam)

La nouvelle connexion est servie par un navire de type «ro-pax» (adapté aux charges roulantes et aux passagers) pouvant accueillir 300 passagers et 200 véhicules, en plus de 170 remorques. Un deuxième navire de plus grande capacité, surtout passagers sera mis en service sur cette ligne dès l’année prochaine.

Selon la compagnie, les départs sont adaptés aux transporteurs et aux entreprises avec un départ de Marseille le mercredi à 17 heures et le samedi à 15 heures et arrivée 36 heures plus tard à Tanger. Dans l’autre sens, le navire fera escale à Tanger le mercredi à 17 heures pour une arrivée à Marseille le vendredi à 7 heures.

Un autre assurera un départ le samedi à 22 heures avec une arrivée à Marseille le lundi à 14 heures. L’objectif est de capter du trafic roulant, essentiellement des remorques, avec tout type de marchandises dont celles issues de l’industrie automobile ou encore celle de l’agroalimentaire. Cette nouvelle liaison s’ajoute à celle lancée par Suar Diaz il y a quelques semaines pour connecter les ports de Tanger Med et de Barcelone.

La nouvelle connexion permettra aux camions à destination du nord de l’Espagne et du reste de l’Europe d’éviter de rouler sur les autoroutes espagnoles avec des retombées évidentes en matière de pollution, de fatigue mais aussi en évitant le goulet d’étranglement que constitue Algésiras.

En plus, avec les récentes restrictions espagnoles et le renforcement du contrôle en ce qui concerne la contenance des réservoirs en combustible des ensembles roulants (200 litres au maximum, sous peine d’amende), la connexion permet de satisfaire une grande partie des transporteurs en leur évitant au maximum les routes et autoroutes ibériques.

Ali ABJIOU

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc